Culture et identité

Benjamin Constant - 1767-1830 (France)

100 noms pour le 10 mai avec la Maison des civilisations et de l’unité réunionnaise

Témoignages.re / 14 avril 2010

Ecrivain, penseur et homme politique, Benjamin Constant est un partisan de la démocratie libérale. Ses interventions contre la traite sont en accord avec ses positions philosophiques selon lesquelles tout pouvoir doit être limité.

Secrétaire de la Société de la Morale Chrétienne, il exige, le 27 juin 1821 à la tribune de la Chambre des députés, et conformément aux engagements pris lors du Congrès de Vienne, l’application de la répression de la traite :

« La traite se fait : elle se fait impunément. On sait la date des départs, des achats, des arrivées. On publie des prospectus pour inviter à prendre des actions dans cette traite, seulement on déguise l’achat des esclaves en supposant l’achat des mulets sur la côte d’Afrique où jamais on n’acheta de mulets. La traite se fait plus cruellement que jamais parce que les capitaines négriers, pour se dérober à la surveillance, recourent à des expédients atroces, pour faire disparaître les captifs. [...]

Messieurs, au nom de l’humanité, dans cette cause, où toutes les distinctions de parti doivent disparaître, unissez-vous à moi pour réclamer la loi que le ministère vous avait promise ».


Kanalreunion.com