Culture et identité

Claude Hoarau : « Un jour notre peuple sera souverain »

Ces vendredi, samedi et dimanche à Saint-Louis, une grande célébration du 350ème anniversaire du peuple réunionnais

Témoignages.re / 20 juin 2013

Cette année, la municipalité saint-louisienne a décidé de faire vivre par la population la traditionnelle Fête de la Musique dans le cadre d’une grande célébration : celle du 350ème anniversaire du peuplement de La Réunion. Cet événement durera trois jours : le vendredi 21, le samedi 22 et le dimanche 23 juin, notamment avec la participation de nombreux artistes de l’océan Indien et une conférence de Sudel Fuma sur le thème "Rencontre avec l’histoire". Mais comme l’a dit hier le maire Claude Hoarau, cette fête consacrée à nos musiques, à notre interculturalité et à la culture de notre mémoire historique sera aussi une occasion de préparer au mieux notre avenir avec la souveraineté du peuple réunionnais, né en 1663, il y a bel et bien 350 ans.

JPEG - 54.1 ko
Lors de la conférence de presse d’hier matin à Saint-Louis, le maire Claude Hoarau, entouré du grand artiste mauricien Jean-Claude Gaspard et de l’historien réunionnais Sudel Fuma, directeur de la Chaire UNESCO à l’Université et coordonnateur du Comité pour le 350ème anniversaire du peuple réunionnais.

« C’est en novembre 1663 que 10 Malgaches (dont 3 jeunes femmes), accompagnés de Louis Payen et d’un autre Français ayant quitté Fort Dauphin (Madagascar), débarquent sur l’île et n’en repartiront plus. Une des Malgaches donnera naissance au premier enfant réunionnais 4 ans plus tard. On considère donc que ces personnes furent à l’origine du premier peuplement véritable de l’île et que 1663 marque l’acte de naissance du peuple réunionnais ».

« Compte tenu de son passé historique et de son positionnement culturel, Saint-Louis se devait de marquer cet anniversaire, en mettant en avant, sur l’ensemble de son territoire, la richesse culturelle héritée du brassage humain issu du peuplement, notamment par le biais de la musique ».

C’est en ces mots que Claude Hoarau, maire de Saint-Louis et dirigeant du Parti Communiste Réunionnais, a démarré hier matin la présentation des trois jours de festivités et de rencontres culturelles que "La Porte du Sud" organise les 21, 22 et 23 juin 2013.

« Cela est fondamentalement politique »

Il a expliqué le sens donné par sa Commune à cet événement : « Nous aurions pu faire comme beaucoup d’autres villes pour célébrer la fête de la musique le 21 et trouver une place dans le calendrier pour les 350 ans… Mais nous avons décidé qu’il était temps d’envoyer un message à ceux qui pensent que nous devions, nous Réunionnais, continuer à accepter les différents formatages culturels que nous impose l’axe franco-français.

En plaçant notre célébration des 350 ans du peuplement de notre pays au moment de la Fête de la Musique, nous montrons que nous pouvons utiliser cette date au profit d’un discours global, notamment sur l’identité réunionnaise, et cela est fondamentalement politique ».

« Les peuples frères de notre région »

Claude Hoarau a également déclaré : « Durant ces trois jours, la Ville de Saint-Louis offrira à la population de toute l’île — et pas seulement aux Saint-Louisiens — une palette reflétant l’ensemble des différents apports culturels venus des premiers cercles de l’océan Indien. Ceux des peuples frères de notre région, formant un ensemble désormais commun à toute la population réunionnaise et adopté par elle. Il s’agit aussi de montrer que Saint-Louis reste un lieu de passage, de rencontres et de brassage, mais aussi de création, associant et intégrant pleinement nos différentes réalités culturelles ».

Le maire a conclu son intervention en soulignant l’importance du contenu que nous donnons à notre vie culturelle : « la musique n’est pas neutre et le peuple dit parfois à travers sa musique ce qu’il ne peut pas dire autrement, comme on l’a vu avec notre maloya, que le Parti Communiste Réunionnais a été le seul à faire connaître pendant des années. En fait, la culture réunionnaise peut être porteuse d’un message, comme celui de notre droit à la souveraineté. Et un jour notre peuple sera souverain ».

Un éclairage sur l’Histoire

Présents à cette conférence de presse : Jean-Claude Gaspard, venu spécialement de l’île Maurice, tout comme son compatriote Denis Fricot, à côté de Ti-Fock, artiste aux multiples talents et facettes qu’on ne présente plus, ainsi qu’un membre du groupe mahorais Malaizi…

Ces artistes seront rejoints sur les trois différentes scènes par Kaf Malbar, Tiana (de Madagascar), Ségael, Jo Vany et un vingtaine d’autres artistes… (voir l’affiche de cette fête avec le programme)

À noter que le dimanche 23 juin, c’est un "village créole" qui accueillera les visiteurs à côté de l’Usine du Gol, où auront lieu notamment des balades en "charrette bœuf". De même, nous pourrons écouter vers 18 heures l’historien Sudel Fuma nous apporter un éclairage sur l’Histoire de ces trois siècles et demi d’existence de notre peuple réunionnais.

Correspondants

La Maison de l’Inde fête ses 26 ans

Hier matin à la conférence de presse de la Mairie de Saint-Louis sur le 350ème anniversaire du peuple réunionnais, était notamment présent le Swami Premananda Puri, président de l’association AMMA (Amritananda Mayi Mata Ashram). Il a transmis une information à l’intention de tous nos compatriotes, selon laquelle « la Maison de l’Inde fête ses 26 ans. L’association AMMA, qui mène ce projet culturel, a l’immense plaisir de vous inviter à sa journée "Portes ouvertes" ce 29 juin 2013 dès 8 heures et à partir de 17 heures à la réception et à l’allocution de Son Excellence le Consul général de l’Inde, Sri Raju George, et des autres personnalités. Après le plateau artistique, un cocktail dînatoire sera servi ».

Contact : 0692 07 57 20 – 0262 26 74 97.


Kanalreunion.com