Culture et identité

Concours LanKRéol, 7ème édition

Littérature réunionnaise

Témoignages.re / 25 février 2010

L’Union pour la défense de l’identité réunionnaise, la Ligue de l’enseignement, le Conseil de la culture, de l’education et de l’environnement, sous l’égide de la Région, organisent la 7ème édition de LanKRéol. Concours littéraire de nouvelles, contes, légendes et poèmes en créole réunionnais. Dossiers de candidature à retirer au CCEE.

Le cru de 2010 pourra-t-il rivaliser avec celui de 2009 ? Les organisateurs s’accordent sur ce point, l’année 2009 a marqué la montée en puissance du concours LanKRéol, avec la participation de 26 candidats et 50 œuvres déposées, une première ! Du coup, 5 auteurs ont été primés et remarqués, dont Jessica Imaho-Ichiza. En plus de la publication des œuvres, le lauréat gagne une participation à un Salon littéraire. Jessica Imaho-Ichiza partira en mai au Salon littéraire et de critique sociale d’Arras.
La 7ème édition du concours LanKRéol a été lancée hier, peu après la Journée internationale de la langue maternelle. Ce concours littéraire de nouvelles, contes, légendes et poèmes en créole réunionnais est organisé par l’UDIR (Union pour la défense de l’identité réunionnaise), la Fédération de La Réunion de la ligue de l’enseignement, et le Conseil de la culture, de l’Education et de l’Environnement (CCEE), sous l’égide du Conseil régional. Il est ouvert à toute personne de plus de 16 ans. Les candidats peuvent présenter au maximum trois œuvres dans chaque genre littéraire, de 30 pages au plus. Dans la catégorie poésie, le jury acceptera un maximum de 5 poèmes par recueil.
Aucune graphie créole n’est imposée par les organisateurs, d’abord parce que la graphie n’est pas encore uniformisée, ensuite parce qu’on veut laisser la créativité des candidats s’exprimer. En revanche, la graphie devra être cohérente. Aucun thème n’est imposé non plus. Ainsi, dans les éditions précédentes du concours, les candidats ont souvent écrit des histoires d’amour, ou encore abordé le thème de l’identité réunionnaise, de la liberté, de l’esclavage, mais aussi le récit de vie, le fantastique, l’imaginaire. La lauréate de 2009 a su écrire sur le thème de la grossesse précoce.
Les participants ont jusqu’au 31 juillet pour transmettre les manuscrits. Les résultats seront connus le 28 octobre prochain, Journée internationale de la langue créole.

19 auteurs primés et remarqués

Pourquoi un concours littéraire en langue créole ? Depuis 2004, 92 candidats ont produit 139 œuvres, 19 auteurs ont été primés et remarqués. Cette participation au concours LanKRéol prouve l’intérêt porté à la langue. Comme l’a souligné Daniel Honoré, ce sont des jeunes, des personnes de 50 ans et plus, des étudiants, des Réunionnais installés en métropole, bref, une diversité de candidats qui s’intéressent à la littérature en créole. Le concours permet de faire émerger des talents, des productions de qualité et contribue ainsi à valoriser la langue créole réunionnaise. Une langue créole « apte à transposer l’imaginaire réunionnais, riche en contes et légendes, et à exposer le rapport de l’Homme réunionnais au monde. Elle constitue notre patrimoine linguistique ». Grâce aux écrits qui restent, il s’agit de favoriser la transmission de la langue créole et de l’imaginaire qu’elle véhicule. C’est pourquoi LanKRéol encourage le développement de la littérature en langue créole réunionnaise.

EP

Contact : CCEE (Conseil de la culture, de l’éducation et de l’environnement)
34 rue Sainte-Marie
97 400 Saint-Denis
Tél : 0262-41-44-12 ou 0262-21-78-73
Courriel : courrier@ccee.re
Site : www.ccee.re


Kanalreunion.com