Culture et identité

Conférences sur littérature et musique tamoules

Avec Elisabeth Sethupathy, de l’Institut national des langues et civilisations orientales

Témoignages.re / 11 avril 2013

Elisabeth Sethupathy, Maître de Conférences à l’INALCO ( l’Institut national des langues et civilisations orientales) , Directrice du département Asie du Sud à l’INALCO tiendra un Cycle de conférences du 22 au 26 avril 2013 avec le soutien de la Direction des Relations Internationales de l’Université de La Réunion (Maison des Langues), de la Mairie de Saint-Denis et de Tamij Sangam. Voici le programme des différents événements :

Mardi 23 avril à 17h : “Littérature tamoule de fiction en Inde et à Sri Lanka”

Médiathèque de Saint-André, salle de conférences

Mercredi 24 avril à 18h : “Apprendre et enseigner le tamoul”

Université de La Réunion, campus nord, Amphi Elie

Jeudi 25 avril à 17h : “Contributions de la diaspora tamoule à la littérature tamoule contemporaine”

Espace Carrère à Saint-Paul, salle Jacques Lougnon

Vendredi 26 avril à 17h : “Le répertoire tamoul dans la musique

carnatique (Tévaram, musique tamoule ancienne, texte sacré)”

Mairie de Saint-Denis, salon d’honneur de l’ancien Hôtel de ville.

INALCO ?

L’INALCO a pour vocation d’enseigner les langues de l’Europe Centrale et Orientale, de l’Asie, de l’Océanie, de l’Afrique et des populations de l’Amérique, ainsi que la géographie, l’histoire, les institutions, la vie politique, économique et sociale des pays concernés.

93 langues et civilisations sont enseignées à l’INALCO. Pour certaines d’entre elles, seul un cursus partiel est assuré. A cela s’ajoute un enseignement à vocation professionnelle au sein des filières Commerce International, Communication et Formation Interculturelles, Français Langue Etrangère, Hautes Etudes internationales, Textes Informatique Multilinguisme.

L’INALCO (connu aussi sous le nom de Langues O’), est l’héritier direct de l’Ecole des Jeunes de Langues fondée par Colbert en 1669 puis de l’Ecole des Langues Orientales Vivantes recréée par la Convention en 1795. 

Dès leur origine, les Langues O’ se sont vu confier une mission qui les singularisait face aux autres établissements d’enseignement supérieur : il ne s’agit pas de se contenter d’une approche purement universitaire ou académique des autres langues, des autres peuples, des autres cultures. Leur but essentiel est de connaître, au sens premier du terme, les autres, tous les autres, nos interlocuteurs. Les Langues O’ sont les témoins actifs de la richesse et de la diversité des peuples du monde. Cette vocation s’affirme plus que jamais aujourd’hui dans le paysage de la mondialisation.

 


Kanalreunion.com