Culture et identité

« Construire l’avenir avec une vision des femmes »

Forum des femmes pour l’économie et la société

Cinthia Fontaine / 20 octobre 2011

La 7ème édition du "Women’s Forum For The Economy and Society" s’est déroulée du 13 au 15 octobre à Deauville. Sur fond de crise mondiale, 1.400 participants, plus de 500 entreprises venues de 80 pays, se sont réunis afin de réfléchir sur les scénarios du futur, sur le plan politique, économique, social, et même technologique, ainsi que sur les actions que les acteurs concernés pourraient mener pour parvenir à un monde plus équilibré.

Fondé en 2005, le Women’s Forum for the Economy and Society est un forum mondial indépendant d’inspiration féminine reconnu parmi les plus importants au monde et dédié à la construction d’un monde plus équilibré pour tous. Le Forum est une plateforme de débats, d’échanges, de réflexions et d’actions permettant aux femmes de s’exprimer sur toutes les questions majeures auxquelles doivent faire face nos sociétés.
Cette édition connait un record d’affluence pour ce Salon qui réunit décideurs politiques et économiques, cadres, universitaires et artistes. Après les événements qui ont marqué 2011, des révolutions en Tunisie et en Égypte jusqu’au tremblement de terre au Japon, le Forum a choisi de s’interroger sur le thème de “Que faire si ? Défi, l’imagination, l’engagement” en mettant l’accent sur ce que l’avenir pourrait nous apporter, politiquement, économiquement, socialement et technologiquement.
Le Women’s Forum est bien plus qu’une réunion de constats et de paroles, c’est un espace d’actions, de partage de connaissances, d’échange d’expériences concrètes. L’esprit des discussions en plénière — et la 7ème édition globale — est de prévoir comment notre monde est en mutation, et ce que nous pouvons faire pour façonner ce changement. Des ateliers pratiques sont proposés aux femmes afin d’améliorer leurs compétences, que ce soit en gestion ou en "e-réputation".
Le Forum met en avant des femmes et des hommes de tous pays agissant pour un monde plus juste. Des grands noms sont intervenus le 14 octobre, comme l’avocate iranienne Chirine Ebadi, Prix Nobel de la Paix 2003, qui a prononcé un discours d’appel à l’égalité hommes-femmes qui a laissé un froid dans l’assemblée, ou la jeune blogueuse tunisienne Lina Ben Mhenni, pleine d’espoir et de confiance dans les prochaines élections qui se déroulent dans son pays le 23 octobre prochain. L’intervention de l’Indien de Hongkong Chandran Nair, en vidéotransmission, a secoué les invités présents physiquement sur le plateau. Le sujet du débat était intitulé : "Existe-t-il de nouvelles manières de résoudre les problèmes de la pauvreté, de la précarité et de l’inégalité ?".
Viviane Reding, vice-présidente de la Commission européenne en charge de la Justice, a de nouveau tapé du poing sur la table. Toutes les études scientifiques pointent dans la même direction : les entreprises avec des femmes au plus haut niveau d’encadrement génèrent un plus gros chiffre d’affaires. « J’ai donné aux grandes entreprises jusqu’à mars 2012 pour intégrer ces talents librement, sans pression politique. Si rien ne change, eh bien, nous pourrions envisager d’instaurer une législation européenne imposant des quotas », a-t-elle dit.
Le Forum est organisé cette année pour la première fois par Véronique Morali, fondatrice et présidente de Terrafemina et vice-présidente de Fitch Group, qui succède à Aude de Thuin, fondatrice du Women’s forum en 2005.

CF


Le talent émergent au féminin

Dans le cadre de son programme Rising Talents (Talents Émergents), le Women’s Forum invite une quinzaine de femmes trentenaires à participer à ses débats et tribunes. Qu’elles œuvrent dans le monde des affaires, de la société civile, des sciences, de la politique ou des ONG, ces femmes ont démontré leur potentiel pour devenir des personnalités influentes à l’avenir.

- Muna Abusulayman, 38 ans, Saoudienne, Secrétaire générale de la fondation Al Waleed Bin Talal. Surnommée la « Oprah du Moyen-Orient », elle supervise des projets de plusieurs millions de dollars à destination d’œuvres caritatives.
- Claire Boonstra, 36, Néerlandaise, co-fondatrice de Layar, premier navigateur mobile de réalité augmentée. Bien qu’ayant une formation en Génie civil (Université technologique de Delft), elle s’est spécialisée dans l’Internet mobile. Claire Boonstra a reçu le Grand Prix Netexplorateur 2010.
- Bel Coelho, 32 ans, Brésilienne, chef de son propre restaurant, “Dui restaurant”, elle a commencé sa carrière comme stagiaire chez Laurent Suadeau et Fasano avant d’étudier à la Culinary Institute of America à New York et Payard. Elle est devenue chef de cuisine au “Sabuji” et a été attribuée en tant que "Révélation chef". Elle a travaillé au restaurant “El Celler” de Can Roca (trois étoiles au Michelin et 2ème meilleur restaurant du monde par le magazine “Restaurant”).
- Camille de Verdelhan, 33 ans, Française, directrice financière de Casino France. Cette diplômée de HEC entre dans le Groupe Casino en 2005, où elle est successivement chargée de mission auprès du Président-directeur général, directrice adjointe, puis directrice de la Stratégie et du Plan et secrétaire du Comité exécutif. En 2009, elle est nommée directrice financière de Casino France (Direction hypermarchés-supermarchés Casino).
- Daniela Nascimento Fainberg, 37 ans, Brésilienne, créatrice et directrice de l’Instituto Geração. Cette diplômée en Sociologie à l’Université de São Paulo a dirigé le secteur Famille Social Investissement d’IDIS (Institut de Dévelopemment d’Investissement Social) et a été chargée de projet à la fondation W.K Kellogg pour l’Amérique latine et les Caraïbes. En 2007, elle fonde l’Institut Geração, une ONG brésilienne axée sur les actions sociales.
- Noelia Fernandez, 38 ans, Espagnole, directrice de l’Audience et des Contenus pour Yahoo Europe, Moyen-Orient et Afrique (EMEA), où elle dirige la stratégie de contenu et des opérations. Cette professeure de l’Université de Navarre travaille pour “Yahoo” depuis 1998. Noelia Fernandez a été nommée dans le classement des 35 premières femmes d’affaires de moins de 35 ans du "World Business Magazine".
- Jennifer Hill, 36 ans, Américaine, associée principale chez Gunderson Dettmer LLP. Cette brillante avocate est conseil en stratégie pour des start-ups et des sociétés de technologie aux États-Unis, en Amérique latine et au Moyen-Orient. Experte sur les petites entreprises, elle apparaît régulièrement sur "MSNBC", siège au Conseil du “Huffington Post” et au Conseil consultatif du "Women In Wireless", d’Astia et 3 start-ups.
- Ornella Indonie, 39 ans, Haïtienne, directrice générale d’“Apple” pour l’Amérique latine. Ornella a travaillé 10 ans pour Motorola, où elle a occupé divers postes de Direction. Leader exceptionnel, elle a reçu plusieurs récompenses pour son sens du management. En 2008, elle rejoint “Apple” pour diriger le développement de l’iPhone en Amérique latine.
- Elsie Kanza, 35 ans, Tanzanienne, conseillère économique du président de Tanzanie. Entre 1997 et 2006, elle occupe diverses fonctions au Ministère des Finances et la Banque centrale de Tanzanie avant de travailler pour la présidence. Distinguée cette année au "World Economic Forum", Elsie Kanza est désormais sur la liste des "Young Global Leaders". Elle a également reçu le Prix "Desmond Tutu Leadership Fellowship" en 2008.
- Clotilde L’Angevin, 33 ans, Française, secrétaire générale du Club de Paris et chef du Bureau diagnostic et prévisions international au Ministère des Finances. Cette année, elle a présidé le groupe d’experts du G20 sur la volatilité des prix de l’énergie. Entre 2007 et 2009, elle était conseillère technique macroéconomie et prévisions économiques pour le Premier ministre François Fillon, après avoir travaillé comme adjointe au bureau Union Eco et Monétaire MINEFI -DGTPE.
- Claire Leigh, 30 ans, Britannique, conseillère sur la stratégie du gouvernement et de la réforme. Elle est spécialiste en politique étrangère et en développement international. La Britannique est récemment rentrée du Rwanda, où elle a travaillé comme conseillère au Cabinet du Président au nom de l’"Initiative de Tony Blair pour la gouvernance africaine". Elle a également travaillé pour le Foreign Office, pour l’UNICEF à New York et chez Deloitte Consulting.
- Cindy Lin, 39 ans, Taïwanaise, directrice du développement new business pour PepsiCo Chine. Elle a rejoint PepsiCo en 2005 comme directrice du marketing client en Chine, après 7 ans chez Procter & Gamble en Chine et aux États-Unis. Elle a également travaillé dans le secteur bancaire, du détail et l’immobilier.
- Courtney E. Martin, 31 ans, Américaine, auteur/conférencière/blogueuse. Son plus récent livre, "Project Rebirth : Survival and the Strength of the Human Spirit from 9/11 Survivors", a été publié cet automne. Elle est également l’auteure de "Do It Anyway : The New Generation of Activists", et "Perfect Girls". Elle est également éditrice pour "Feministing.com" et correspondante pour "The American Prospect".
- Suchi Mukherjee, 38, Indienne, directrice générale de Gumtree.com, le premier site de petites annonces du Royaume-Uni. Auparavant, Suchi est passée par Skype, où elle faisait partie de l’équipe de Direction en tant que responsable de la planification des produits, du marketing et des équipes d’exploitation.
- Jessy Tolkan, 30 ans, Américaine, directrice du Laboratoire d’engagement des citoyens. Plus récemment, elle a été directrice administrative de l’Energy Action Coalition, une coalition de 50 organisations de jeunesse qui plaident pour l’avenir de l’énergie propre. En 2009, Jessy a dirigé Power Shift, le plus grand rassemblement de la jeunesse contre le réchauffement climatique, un événement qui a rassemblé 12.000 jeunes et représenté 20 pays.
- Leila Cristina Velez, 37 ans, Brésilienne, co-fondatrice et P-dg de Beleza Natural. Elle lance son entreprise à l’âge de 19 ans. Dix ans après les débuts de la compagnie, elle reprend ses études en Administration des affaires avec une spécialisation en marketing. Leila Cristina Velez donne des conférences sur l’entreprenariat et la base pyramidale du consommateur, au Brésil, aux États-Unis, au Portugal et en Amérique du Sud.


Kanalreunion.com