Culture et identité

« Construire la paix à travers le développement humain »

Déclaration de Victoria « pour un dialogue interreligieux et interculturel des Iles de l’océan Indien »

Témoignages.re / 19 novembre 2012

La deuxième rencontre des chefs et représentants religieux et des membres des Conseils interreligieux des Iles de l’océan Indien a eu lieu à Victoria (Mahé) aux Seychelles du 10 au 13 novembre 2012. Voici de larges extraits de la déclaration finale de cette rencontre.

JPEG - 47.2 ko

« Pour une société plus juste, harmonieuse et paisible, nous, les participants venus de Madagascar, Maurice, La Réunion et des Seychelles, lançons un appel au dialogue, à la tolérance, au respect et à l’échange entre les religions et les cultures de nos peuples. (…)

Nous affirmons notre conviction spirituelle commune que tous les êtres humains sont habités par la même lumière de Dieu et ont la même dignité. La Vie est sacrée et une même Règle d’Or régit nos relations fondamentales : "Fais à autrui le bien que tu souhaites pour toi-même".

Nous partageons l’inquiétude de nos sociétés devant les bouleversements sociaux et moraux actuels. Nous prenons conscience des immenses défis à relever pour assurer un meilleur avenir aux générations futures. Nous nous engageons à soutenir les orientations de Religions for Peace pour l’établissement de la paix, à savoir :

• Construire la paix par la prévention et la transformation des conflits ;

• Construire la paix grâce à une citoyenneté responsable pour l’édification d’une société juste et harmonieuse ;

• Construire la paix à travers le développement humain.

Nous affirmons que les religions ont un rôle majeur à jouer dans nos îles. Nous exhortons ainsi les hommes et les femmes de bonne volonté à réhabiliter l’être humain par l’accueil de l’autre, à travers des actions concertées et unifiées en faveur de la dignité humaine, de la citoyenneté responsable et du bien-être partagé dans une volonté de mieux vivre ensemble. »

Les Seychelles pour « travailler ensemble pour le bien commun de nos sociétés et de notre région »

Lors du 2ème Symposium interreligieux des Iles de l’océan Indien, Vincent Mériton, ministre du Développement communautaire et des Affaires sociales des Seychelles, a tenu un discours devant les religieux des îles de l’océan Indien. Voici des extraits de cette allocution.

« Nous traversons des moments difficiles, des moments d’ébullition, mais aussi des moments d’opportunités. (…) Il y a des défis à remonter, des décisions à prendre, mais la vie nous offre quand même des opportunités. Nous devons profiter de ce moment parce que nous pouvons consciencieusement définir notre présent et ensemble créer un avenir meilleur pour nous tous.

L’événement qui nous réunit aujourd’hui est sûrement une opportunité pour la population de notre région. Nous représentons différentes fois, croyances ou religions. Mais nous partageons un seul monde. Un monde aussi riche que sa diversité et aussi compliqué que son infinité. Nous n’avons qu’à regarder aux visages autour de nous pour affirmer ceci ; nous sommes tous différents, pourtant nous sommes les couleurs et les coups de pinceau qui forment ce majestueux tableau appelé l’humanité.

Il est normal aujourd’hui que nous nous concentrions sur ce que nous avons en commun au lieu de pencher sur nos différences. La promotion de dialogues interreligieux et interculturels par le Réseau interreligieux des Iles de l’océan Indien dans le but de la stabilité sociale est une initiative hautement recommandée. Car c’est seulement quand on se réunit pour se parler que nous pouvons éliminer nos préjugés et ignorances réciproques. C’est uniquement par le dialogue que nous pouvons apprécier nos différences et respecter l’opinion de chacun. Plus important encore, le dialogue nous permet de construire les ponts qui nous permettront de travailler ensemble pour le bien commun de nos sociétés et de notre région. (…)

En se rencontrant, vous qui êtes nos leaders religieux, vous envoyez un message fort à notre région : que malgré nos différences, nous pouvons être amis, nous pouvons nous parler, nous nous respectons et nous pouvons travailler ensemble.

Ceci peut être le pouvoir de la religion d’aujourd’hui, qui unit et guide l’homme vers un avenir meilleur.

Ici aux Seychelles, le gouvernement a lancé une initiative de Renaissance sociale visant à une transformation positive de notre société. Nous posons également des questions et souhaitons avoir des réponses, mais le gouvernement n’a pas toutes les réponses. C’est pour cela que nous avons invité, par le biais de SIFCO, toutes les tendances religieuses à nous assister dans cet effort national. C’est avec beaucoup de plaisir que je constate que notre communauté religieuse œuvre sans cesse et a accompli un travail remarquable dans plusieurs domaines, dont ceux de l’éducation spirituelle et parentale, la réhabilitation des victimes de la drogue, le regroupement des jeunes, et autres.

Je souhaite que ce partenariat sera renforcé dans les années à venir, car la communauté religieuse a un rôle vital dans l’éducation de nos enfants et de nos jeunes, et en tant que guide spirituel de toute notre population (…). »
JPEG - 55.1 ko


Kanalreunion.com