Culture et identité

Création de l’Association "MCUR, culture, recherche et action"

Maison des civilisations et de l’unité réunionnaise

Céline Tabou / 8 avril 2010

À l’occasion d’une Assemblée constitutive, les partisans de la MCUR se sont réunis pour voter la création de l’Association "MCUR, culture, recherche et action" dirigée par neuf membres élus à l’unanimité.

En présence d’une trentaine de personnes, dont Élie Hoarau, Paul Vergès, Laurita Alendroit, Maya Césari et Catherine Gaud, Éric Alendroit et Carpanin Marimoutou ont tenu à expliquer les raisons de la création d’une association de soutien à la Maison des civilisations et de l’unité réunionnaise.

« Les choses n’ont pas changé »

« Nous sommes toujours présents dans les locaux, il n’y a eu aucune décision ni administrative, ni judiciaire qui pourrait nous fixer. Nous avons toutefois eu la visite de M. Sita et d’un de ses collègues, qui sont venus visiter les locaux », a déclaré Carpanin Marimoutou pour expliquer les raisons qui l’ont poussé à prendre part à la création de cette association.
Mais pour éviter de subir les conséquences négatives pour le projet que pourrait entraîner le changement de mandature, l’actuelle équipe de la MCUR a décidé de prendre les devants en créant une association qui permettrait malgré tout au projet de survivre, même si Didier Robert mettait ses actes en conformité avec son discours d’investiture, particulièrement dans le domaine financier. La tâche de l’association "MCUR, culture, recherche et action" sera donc de conforter les financements, trouver des mécènes et des partenaires, et « récupérer les dons faits par les collectionneurs à la MCUR, et non à la Région ».

Un soutien international

« Le but est de faire de la MCUR une cause nationale, voire internationale », a expliqué Éric Alendroit. Carpanin Marimoutou a tenu à rappeler le soutien massif dont font preuve les 7.500 internautes via la pétition qui circule sur internet, les lettres et messages d’universitaires et scientifiques venus d’Inde et d’ailleurs qui ont « envoyé un message à François Fillon pour empêcher la fermeture de la MCUR ».
Les partisans présents ont voté pour les neuf membres composant le Conseil d’administration. Parmi eux, l’élue Aline Murin-Hoarau, Éric Alendroit, Carpanin Marimoutou, Émilie Assati, présidente de l’Association du 19 mars 1946, Patricia Coutandy, Jean-Fabrice Nativel, entre autres.
Les prochaines actions de cette association seront de récupérer les dons, et renégocier les financements afin que la Maison des civilisations et de l’unité réunionnaise perdure.

Céline Tabou



Un message, un commentaire ?



Messages






  • En suivant les développements après la menace de la fermeture de la MCUR, je constate que bien que ses détracteurs semblent être temporairement satisfaits, les défenseurs du projet sont encore plus enthousiastes et acharnés dans leurs efforts. Pour ma part, je pense que cette menace, bien qu’elle pose des inconvénients redoutables, a en fait souligné la nécessité de mener à bien ce projet. Didier Robert est peut-être, en fin de compte, le meilleur publiciste pour la MCUR.

    Article
    Un message, un commentaire ?


Kanalreunion.com