Culture et identité

De belle manière !

Fin de l’enquête sur la MCUR

Jean Fabrice Nativel / 8 janvier 2010

Jusqu’à 16 heures et des poussières hier, les personnes, le matin à vélos, ont apporté leur contribution à l’enquête publique sur la Maison des civilisations et de l’unité réunionnaise — commencée le 7 décembre au rez-de-chaussée du bâtiment qui accueille les services communaux de la Mairie de Saint-Paul.
Rien à signaler ni à l’intérieur, ni à l’extérieur de cette salle ! Puisque les personnes ont pu discuter en toute quiétude avec le commissaire enquêteur ou lui remettre, ou à l’un(e) de ses collègues, leur point de vue écrit — sur place pour certains(es). Beaucoup de journalistes plantaient, attendaient ! Quoi ? On ne le saura jamais.

Rien à signaler…

Si, à un moment, il y a eu un soupçon d’agitation emmené par des personnes qui se sont fait la spécialité d’être anti-tout. Ceci explique peut-être la présence des journalistes. Problème. Ces anti-tout — même les nouvelles — ne proposent rien pour le développement de La Réunion. En longueur de journée, elles usent les ondes des radios. Que du vent !

Vous savez, quand des personnes claironnent « on ne peut pas parler de colonisation à La Réunion », voilà une contrefaçon de l’Histoire de La Réunion. On sait, d’une part, à qui on a faire — aller dire aux Juifs(es) que la Shoa, et aux Réunionnais(es) et à d’autres peuples, que l’esclavage n’a jamais existé — et on comprend, d’autre part, l’importance et le rôle d’une Maison des civilisations et de l’unité réunionnaise : faire la lumière sur les pages de l’Histoire de l’Île.

Jean-Fabrice Nativel


An plis ke sa

• La manipulation prend le dessus sur le débat
Fabienne Couapel a annoncé hier sur les médias que 71% étaient contre la Maison des civilisations et de l’unité réunionnaise. Manifestement, la porte-parole de Réagir a été mise devant l’échec de sa manifestation, et elle a donc tenté d’arranger le droit à sa façon. Et elle lance un nombre qui ne repose sur rien, et qui est amplifié par les médias.
Une fois de plus, la manipulation fasciste de l’opinion prend le dessus sur le débat. Car le rapport que doit remettre le commissaire enquêteur ne fonctionne pas sur ces critères.

• La solitude de Jean-Paul Virapoullé
Quand il a quitté hier le bureau du Commissaire enquêteur, Jean-Paul Virapoullé était seul. Juste avant, il avait une fois de plus ressasser les mêmes arguments qu’il utilise depuis 40 ans. Mais cette fois, ce n’était pas devant un large auditoire, mais juste devant un groupe d’opposants irréductibles à la Région. Dire que pendant près de 40 ans, il se vantait d’avoir l’oreille de Paris. Tout le monde constate aujourd’hui le résultat, et hier soir, personne n’était là pour soutenir Jean-Paul Virapoullé.

• Les énormités de Jean-Paul Virapoullé : la MCUR ? 300 millions. Le tram-train ? 5 milliards
Quand il a pris la parole hier à Saint-Paul, l’ancien maire de Saint-André a dévoilé ses mensonges habituels.
Selon lui, la Maison des civilisations et de l’unité réunionnaise pourrait coûter bien plus qu’annoncé. L’expert autoproclamé en finances publiques dit que cela va être 300 millions d’euros, avec 10% de l’investissement comme frais de fonctionnement annuel.
Et le tram-train ? Pour Jean-Pierre Virapoullé, la facture va passer de 1,3 milliards à 5 milliards, « soit une Maison des civilisations du kilomètre ».
Voilà les énormités racontées en 2010 par un élu du Parlement qui a la responsabilité de voter les lois de la République.


Kanalreunion.com