Culture et identité

Des luttes à continuer pour la liberté et l’égalité

La célébration officielle du 14 juillet au Port

Témoignages.re / 16 juillet 2010

Un moment de commémoration et aussi d’encouragement à continuer plus que jamais les luttes de libération du peuple réunionnais : voilà ce qu’on pourrait retenir de cette cérémonie officielle et traditionnelle qui a eu lieu ce 14 juillet 2010 au Port.

La célébration du 221ème anniversaire de la Révolution française a eu lieu avant-hier au Port devant le monument aux morts et tout près de l’église Sainte Jeanne d’Arc. Cela s’est déroulé en présence d’une large assemblée, où sont venus de nombreux Portois, comme tous les ans, pour faire acte de participation citoyenne et de soutien aux causes défendues par les organisateurs de la cérémonie.
Étaient également représentés les corps de la police nationale, de la gendarmerie, des pompiers, de la marine nationale ainsi que de nombreux élus de la municipalité (17 au total).
Ismaël Ibrahim, représentait le maire du Port et nous avons noté plusieurs points très pertinents dans son discours.

- Nous sommes réunis pour témoigner de notre attachement aux valeurs de liberté, d’égalité et de fraternité que symbolise cette date républicaine depuis plus de deux siècles.

- Le 14 juillet c’est aussi la célébration de la démocratie, héritage sacré qui magnifie l’esprit de tolérance tant nécessaire dans notre société traversée par de nombreuses atteintes racistes.

- C’est également le moment de nous interroger sur les valeurs qui régissent le monde d’aujourd’hui, où prédominent le pouvoir non démocratique et le profit des classes dominantes, où l’intérêt humain n’est pas la priorité. Nous vivons dans une société de consommation où se produit seulement une partie de ce qui est nécessaire, mais aussi et surtout ce qui est superflu.

- Dans ce système, tout est fait pour que nous ayons tous tendance à oublier nos devoirs envers nos descendants et nos aînés. L’éducation et la famille restent ce lieu où l’on apprend à vivre, à respecter l’autre car la famille c’est la première école de la vie.
En conclusion, l’élu portois a déclaré : nous célébrons ce jour la liberté acquise par les luttes populaires et nous voudrions insister sur la notion de fraternité, qui est essentielle à l’équilibre d’une société où chacun de nous a droit au bonheur et au respect, dans un monde plus solidaire, plus fraternel qui est encore à construire et auquel chacun de nous est invité à apporter sa pierre.
À l’issue de la cérémonie, deux Réunionnais, résistants au fascisme durant la guerre 39-45, on été récompensés pour leurs services rendus à leurs compatriotes et leur bravoure. Il s’agit de Bruny Payet et de Pierre Mouniama. Un diplôme d’honneur leur a été décerné et remis par le représentant du maire, au nom du président de la République.

Correspondante


Kanalreunion.com