Culture et identité

Deux actions publiques aujourd’hui à Saint-Leu et Saint-Paul

"2011 : l’Année d’Élie, un combattant Réunionnais de la Liberté"

Témoignages.re / 15 avril 2011

Dans le cadre de la célébration de l’Année d’Élie, en hommage aux esclaves Réunionnais qui se sont révoltés en 1811 dans la région de Saint-Leu, le Kolèktif Lané Élie (K.L.É.) invite la population réunionnaise à participer aux deux actions organisées ce vendredi 15 avril 2011 dans les deux communes où ont été décapités publiquement neuf des combattants de la liberté le 15 avril 1812 :
• À 10 heures, une cérémonie commémorative animée par le Komité Éli de Saint-Leu aura lieu sur la place de la mairie de Saint-Leu, avec un mandala, des chants, fonnkèr et allocutions ; cette cérémonie sera suivie d’une visite commentée du cimetière de Saint-Leu, un important lieu de mémoire de la période de l’esclavage dans notre pays.
• À 18 heures, l’association Rasine Kaf en coordination avec le Komité Éli et le K.L.É. projette le film "Mémwar d’Éli, récit de la Résistance" dans la salle Leconte de Lisle à Saint-Paul ; cette projection sera suivie d’une rencontre-débat avec les acteurs du film et les historiens de 19 heures à 20 heures 30 ; la soirée sera clôturée par un ti-finn musical animé par Marilyne Dijoux et Ketty Lisador, artistes conteuses. Voici la présentation du scénario de ce film par le producteur, Rasine Kaf.

Il s’agit de retourner sur les lieux de la révolte et d’interroger les acteurs de la commémoration de la révolte d’Élie du 5 novembre 1811, qui 7 années durant ont partagé leur connaissance de l’histoire et ont célébré cet événement comme un acte héroïque, inscrit dans l’histoire de leur quartier.
Quel sens donnent-ils à cet événement ? Comment ont-ils organisé leurs actions et quelles en sont leurs perspectives ? Quels sont pour eux les enjeux de cette commémoration ?
Il s’agit, à travers leur propre interprétation de l’événement et leur engagement dans cette commémoration, de leur permettre de constituer le récit de leur expérience, de mieux appréhender leur rapport à l’histoire et notamment à la révolte d’Élie.
Ce travail de remémoration de l’événement historique accompli par des militants associatifs réunis autour du Komité Éli est restitué ici sous forme de témoignages, saisis sur le vif, sur les lieux même de la révolte. Chacun est libre de donner sa version des faits, de construire son propre discours et de rendre compte de son rapport personnel à l’histoire et à la résistance.
Chaque militant est libre de choisir le lieu, le jour et le moment de sa propre remémoration de la révolte. L’itinéraire est un élément du film.
Le film est constitué de l’ensemble de ces récits, construits à partir des entretiens menés par un chercheur de Rasine Kaf. Il définit un rapport à l’histoire, à la résistance mais aussi au lieu. Les acteurs du film sont choisis en raison de leur résidence au sein de la commune. Ils sont les militants associatifs et culturels de Saint-Leu qui ont été à l’initiative de la commémoration de la révolte des esclaves de Saint-Leu. Chaque acteur est sollicité en raison de son engagement dans cette commémoration.
Ce film retrace le discours des militants associatifs et culturels, sur la révolte des esclaves de Saint-Leu et leur rapport à cet événement. Il permettra de relancer le débat sur la commémoration. Il se veut être une contribution au débat sur la pédagogie de l’histoire et le travail de réappropriation. Il pourra être notamment diffusé dans les écoles, les collèges et les lycées ainsi que dans les quartiers et tous les lieux publics susceptibles d’être intéressés. Il pourra servir de support pédagogique à l’accès et à la connaissance de l’histoire.


Kanalreunion.com