Culture et identité

Du rock français à La Réunion

Concerts

Cinthia Fontaine / 5 mars 2011

Après une soirée bien rythmée hier au Kervegen à Saint-Pierre, Luke et Les Showdus reviennent ce samedi 5 mars au Kabardock au Port.

Une soirée avec Luke, et en première partie Les Showdus, enchantera tous les amateurs de rock français de l’île.
Luke n’est plus à présenter, groupe de rock français enflammé qui, avec les années, s’est adouci de pop plus acoustique, il passe régulièrement sur les ondes radio. Pourtant, il est conscient des difficultés des groupes de rock à émerger sur le devant de la scène. Thomas Boulard, le chanteur, en parle avec passion. Pour lui, cela vient des difficultés pour un groupe de ce style où les instruments ont une véritable importance de trouver des lieux de répétition. « Et pourtant, les répétitions sont un entrainement incontournable. Mais comment faire quand la location d’un local peut coûter 100 euros par jour ? En 1980, avec Jack Lang, on a vu une réelle volonté de l’État d’aider la musique à se développer. Depuis, on ne voit plus rien. Au contraire, les loyers augmentent. Les radios aussi ne jouent pas le jeu en préférant ne passer que les succès confirmés du moment. Les salles de concert sont souvent excentrées des villes. Pour moi, être un chanteur de rock français est une fierté, c’est un rock qui a su se métisser. Il faut se battre contre la culture dominante que l’on cherche à nous imposer, que ce soit dans la musique ou dans le cinéma. Tout le monde doit s’arrêter de s’émerveiller devant la culture anglo-saxonne ».
Pour Thomas, c’est un plaisir de revenir à La Réunion. « J’étais venu pour le deuxième Sakifo avec Dionysos. En deux semaines, je n’ai pas eu le temps de bien connaitre l’île, mais j’ai des amis qui y habitent. Et puis mes parents qui ont vécu deux ans ici m’y ont conçu », précise-t-il. « Je suis touché par cette culture réunionnaise qui défend sa langue et son savoir, c’est une richesse pour la France cette diversité de langues ».
Les Showdus feront la première partie. Groupe réunionnais de rock énergique en français, il aime le rock endiablé, le contact avec le public. Depuis sa création en 2006, ils ont beaucoup tourné dans les petites salles de l’île. « Pour nous, c’est une chance ce concert, cela va nous permettre de rencontrer un public qui ne nous connait pas forcément. Et c’est un véritable plaisir de partager cette soirée avec ce groupe dans un style qui nous est vraiment proche. Nous, ce que l’on aime, c’est une ambiance rock, nous n’hésitons pas à descendre de la scène. Dans notre nom, on entend show, ce n’est pas pour rien ».
C’est donc une soirée à ne pas louper pour tous les amateurs de musiques fortes et d’émotions bien rock.

CF


• Luke en concert
Kabardock le 5 mars 21h
Tarif : 18 euros en prévente/20 euros au guichet
Infos et réservations :
Monticket.re/0892-707-974/www.monticket.re
Otobiye/0262-300-800/www.otebiye.com
Kabardock/0262-540-540/www.kabardock.com

• Les Showdus
Prochaines dates
Festival Mechanik Performance (Saint-Louis) le 13 mars
Les Récréateurs (Saint-Denis) le 16 mars
www.les-showdus.com


“Lo Grin i koz”

Une exposition se tient actuellement à la salle du Conseil de la Mairie de Saint-Paul.
“Lo Grin i koz” est l’intitulé de cette nouvelle exposition inaugurée mercredi 2 mars 2011 par Suzelle Boucher, élue déléguée à la Culture, et qui se tient jusqu’au 31 mars. « Témoins silencieux de la constance du végétal, de sa patience, de sa diversité », ces portraits de graines réalisés par Dominique Laporte rappelleront nombre de Réunionnais au bon souvenir du “Grin job”, à celui du « pois marron », du « palmier éventail », du « teck » ou du « benjoin ». “Lo Grin i koz” parle aussi de « Lilas de Perse », de « Grin lensen » (notre baie rose) ou encore du « Mimoza ». Une délicieuse collection de graines et coques, de fruits et de noyaux savoureusement légendée en créole réunionnais par Florans Féliks et à découvrir absolument du lundi au jeudi de 8h à 16h (sauf le jeudi 24 et les lundis 7 et 28 mars).


Kanalreunion.com