Culture et identité

Edward Blyden - 1832-1912 (Libéria)

100 noms pour le 10 mai avec la Maison des civilisations et de l’unité réunionnaise

Témoignages.re / 3 avril 2010

Edward Wilmot Blyden est né de parents libres à Saint-Thomas dans les Iles Vierges (Caraïbes) le 3 août 1832.

JPEG - 17.1 ko
Edward Blyden

Il fréquente l’école locale, puis va habiter au Venezuela où réside temporairement sa famille.

En 1850, à l’âge de 18 ans, il pose sa candidature au Rutgers Theological College (Etats-Unis), mais à cause de sa couleur, sa candidature est rejetée. Il postule également dans d’autres établissements universitaires américains, sans succès.

Ces expériences du racisme le conduisent à se rapprocher des idées de l’American Colonization Society, une organisation défendant l’idée du retour en Afrique des Afro-Américains. La colonisation du Libéria par les “noirs” libres venant des Etats-Unis avait pour but de résoudre la question de l’esclavage par le retour en Afrique.

Blyden arrive au Libéria en 1850. Il publie “A Vindication of the Negro Race” en 1857 et créé en 1872 un journal intitulé “Negro”, destiné à servir « la cause de la race noire ». C’est un des premiers journaux à destination d’un lectorat africain, caribéen et afro-américain.

Blyden est le penseur “noir” le plus important de son époque et l’un des tout premiers avocats du panafricanisme, mouvement visant à la réhabilitation des “noirs” par l’égalité des droits avec les “blancs”, et l’indépendance économique et politique. Sa pensée influencera les grandes figures “noires” du 20ème siècle.


Kanalreunion.com