Culture et identité

“Festival Ponso, Kiltir Patrimoine Viv ansanm”

Du 9 au 12 novembre, à l’Eperon

Témoignages.re / 7 novembre 2011

Le festival Ponso se tiendra à l’Éperon du 9 au 12 novembre. Quatre jours de découvertes, d’amusements…

• Actions culturelles

Kisoi zangoun,
Pou sak lé an fami, néna in landroi pou détann azot dann Karo Banoir vandredi 11 lapré-midi. Zot va trouv in takon lanimasion pou bann kaniki 0-5 an.

Marmay
Dépi 2010, Ponso i akonpagn bann marmay Lépron dann son prozé “dékouv out patrimoine”. Foto, vidéo, lékritir, listoir, zistoir, néna de koi done azot. Rézilta travay-la i gingn gété dann lokal la SEDRE é dann lo pti salvèrt. An 2011, nou la sign in konvansion ansanm marmay kolèz Aigrettes pou amène in voiyaz laksion dann lané.

Sansa gramoun
Desou se pti salvèrt, nou mèt anlèr tout sak nou la trouvé dann Karo Banoir, pou rakont la vi Lépron. Episa sirtou, domoun Lépron i vyin koz dési zot kartié, mé lé plis gayar ankor kan d’ot osi i rant dann ron, pou akouté, pou di, pou rakonté... Tousala ansanm, tilanp tilanp i vyin konplèt nout travay koléktaz la mémoir nou la pou fé dann lo kartié.

Latlié gratuit
An rapor ansanm patrimoine, lo poinnvizé bann latlié-la sé done domoun lanvi fé d’zafèr ansanm. Sétalor, pti konm gran i gingn done la min pou fé mont in salvèrt, pou défrish in somin pavé, pou nétoiy lo bingn bèf. Sansa ankor, pou marmay néna toush in pé moring, perkision, aprann manié granpat é inn-dé zaktivité sirk.

Kisa i amène dann latlié-a ? Lo CHAM, Gran Pat, Kaz Maron, Vue Belle Moring, Zanaka, Zébulo & Zékli Kann.

Rézidans
Le festival accueille en résidence le groupe Zanaka maloya. Danses, chants, maloya et partage avec les moringèr de l’Eperon. Une rencontre qui donnera lieu à un échange au rond de moringue de Sainte-Suzanne l’an prochain.

Éducation populaire
Les CEMÉA ont pour mission de « démocratiser l’accès à des pratiques culturelles ». Ils accompagnent cette démocratisation à travers des projets spécifiques. Ici, c’est autour de la danse urbaine qu’ils interviendront auprès du public, le vendredi 11.

• Kosa ?

In lané travay
Le ponceau est le ponton en fer qui surplombe le caniveau à la sortie des petits chemins. C’est le passage pour aller de la kour privée à la voie publique, un moyen de circulation entre le karo kann et la route bitumée.
Il est le symbole de la transmission, une traversée entre différents espaces, différents mondes. Ponso allie toute l’année valorisation du patrimoine, passions artistiques et cohésion sociale auprès de la population de l’Éperon, à travers une panoplie d’actions destinées à des publics variés : ateliers, restauration du patrimoine, collecte de la mémoire...
Le principe : inviter la population, les associations et petites entreprises à s’impliquer dans la mise en œuvre d’un projet unifiant, car l’insertion sociale passe par la mémoire collective, la démocratisation de la culture et du patrimoine.
Pour une meilleure cohésion sociale dans le quartier, et suite à plusieurs rencontres avec des travailleurs sociaux, des thématiques souvent taboues, mais très présentes dans les foyers, seront abordées : la violence faite aux femmes et aux enfants, l’équilibre alimentaire, la protection de l’environnement, le respect d’autrui. Ce travail de terrain est mis en lumière en fin d’année au cours du festival, temps fort propice aux rencontres peu ordinaires.

Pou 4 zour lamizman !
In lokazion pou k’zabitan Lépron i rouvèr zot port. In program i konsèrn tout domoun, kisoi la mizik, téat, zistoir, spéktak pou marmay, la dans, sirk. E anplis ke sa, néna osi bann latlié pou pti konm gran, tout zénérasion ansanm...


Kanalreunion.com