Culture et identité

FIFAI 2010 : LE PALMARES

Festival International du film d’Afrique et des îles

Témoignages.re / 4 octobre 2010

Le FIFAI s’est achevé hier, dimanche. Les prix du festival ont été distribués lors de la soirée Palmarès, samedi au Casino du Port.

• Prix du film court :
Un transport en commun
Une fiction de Dyana Gaye - Sénégal/2009/durée : 58’
A la gare routière des Pompiers (Dakar), un taxi s’apprête à partir pour Saint-Louis.
A bord, six passagers : Souki, une jeune femme se rendant à l’enterrement de son père qu’elle n’a jamais connu ; Malick, un jeune homme rempli d’espoir souhaitant saluer sa fiancée avant son départ pour l’Italie ; Madame Barry, la propriétaire d’un salon de coiffure chic, désireuse de revoir ses enfants après de nombreuses années ; Joséphine et Binette, deux Françaises au terme de leurs vacances au Sénégal.

• Prix fé nèt océan Indien :
Adieu à tout cela
Une fiction d’Emmanuel Parraud - La Réunion/2010/durée : 49’
A l’île de la Réunion, Mariène 16 ans n’arrive pas à faire le deuil de sa nourrice. Elle fait la connaissance d’une jeune fille métisse, Sylvie…

Prix Jeunesse :
Ma déclaration d’amour, (un petit conte créole)
Une fiction de Francis Lukas - France/durée : 19’

Nathanaël, un ado qui vit à Grigny (91) se rend chez Rebecca, pour lui faire une déclaration d’amour. Mais les choses ne se passent pas comme prévu, et ils se retrouvent englués dans une discussion sur l’identité guyanaise.

Prix documentaire long métrage :
Cabo Verde Kontinuasom
Un film documentaire
de Oscar Martinez- Portugal/Cap vert/2009/ durée : 80’
Ce projet a pour objectif analyser, encourager et diffuser la réalité sociale tout comme la culture du Cap-Vert pour stimuler sa connaissance à un niveau international. Ce long-métrage documentaire, en langue créole, est un voyage au travers de la musique capverdienne. Un signe d´identité pour les Capverdiens de l´archipel et la diaspora.

• Prix fiction :
Ramata
Une fiction de Léandre Alain Baker- Sénégal/2006/durée : 90’
Défiant l’honneur et la réputation de sa famille, Ramata découvre, à 50 ans, l’amour et le plaisir de la chair dans les bras d’un petit malfrat de 25 ans son cadet. Dès lors, sa vie tranquille et supposée heureuse dans la haute bourgeoisie dakaroise bascule… Mais qui est réellement ce jeune homme ? Est-il arrivé par hasard dans la vie de Ramata ?

Le jury a octroyé une mention spéciale à “Miss Body plastik”, de Ebby Angel Louis, de Haïti. Dezilia est une jeune haïtienne d’une vingtaine d’années. Elle habite un quartier pauvre d’une ville au sud d’Haïti. Dezilia croit en sa beauté, veut être un top model et rêve de participer à un gros projet de nettoyage de son pays pollué par des matières plastiques. Face à l’industrie du show-business et de l’apparence et contre tous les clichés sociaux, Dezilia n’a que son rêve et plus loin sa folie.


Kanalreunion.com