Culture et identité

FIFAI : Trois Prix pour treize films

Ouverture de l’édition 2013 du Festival international du Film d’Afrique et des Îles

Témoignages.re / 2 octobre 2013

Comme "Témoignages" l’a annoncé samedi dernier et hier, à partir d’aujourd’hui et jusqu’à dimanche prochain, essentiellement au Port — mais aussi à Sainte-Marie et à Saint-Denis — se déroulera la nouvelle édition du FIFAI (Festival international du Film d’Afrique et des Îles). Un festival marqué par de nombreuses animations dans plusieurs communes, dont certaines ont déjà commencé lundi, et par une compétition entre treize films, couronnée par trois récompenses : le Prix Fé nèt océan Indien, le Prix Jeunesses et le Prix du public. En voici le programme — soutenu notamment par la Commune du Port et Village Titan Centre culturel —, présenté par ses organisateurs.

JPEG - 47.1 ko

Le Prix Fé nèt océan Indien

• "Kabar" de Sandrine Poget (France/Réunion, fiction, 2013). Antoine, médecin de France, vit à La Réunion depuis plusieurs années. Usée par la fête, le travail, des relations multiples et sans lendemain, Célia, jeune femme créole, est pour lui une bouffée d’air pur. Mais Célia n’est pas celle qu’elle prétend être. Cinéma Casino, vendredi 4 octobre, à partir de 18 heures 30 (séance courts-métrages).

• "La boucle" de Didier Cheneau (France/La Réunion, fiction, 2013). De nos jours, à La Réunion. Hugo est un trentenaire revenu depuis peu sur les terres de son enfance : le territoire du volcan. Amateur de courses à pied, il est le témoin de sons inhabituels et la victime d’un bourdonnement électro-magnétique qui lui fait perdre connaissance. D’abord inquiet, ces événements attisent sa curiosité. Commence alors pour Hugo un véritable parcours initiatique… Cinéma Casino, vendredi 4 octobre, à partir de 11 heures.

• "La rencontre" de Jon Rabaud (Île Maurice, fiction, 2013). Dim, un adolescent perturbé d’environ 17 ans, fait l’école buissonnière avec son ami Alex. Au cours de cette escapade, Alex espère que Dim laissera derrière lui ses tourments. Mais parfois l’enfer est pavé de bonnes intentions… Cinéma Casino, samedi 5 octobre, à partir de 10 heures (Atelier Océan Indien).

• "Le petit bonhomme de riz" de Ludovic Randriomanantsoa (Madagascar, fiction, 2013). Dans les bas quartiers d’Antananarivo, un homme portant un demi-sac de riz se fait régulièrement voler son bien par un petit garçon. Un jour, le petit garçon suit l’homme jusqu’à chez lui et découvre qu’il a une famille. Cinéma Casino, jeudi 3 octobre, à partir de 9 heures.

Le Prix Jeunesses

• "Tsohg" de Guillaume Kondoki (La Réunion, 2013). Un jeune homme, débarqué sur une île quelques années plus tôt, refait chaque soir le même chemin. Mais qu’espère-t-il réellement trouver sur cette route ? Mêlant français et créole, "Tsohg" est un conte fantastique, où deux formes de narrations distinctes se répondent. Une histoire que l’on voit distinctement, et une autre que l’on devine à l’écoute. Chacune venant enrichir l’autre et emmenant le récit vers différentes pistes, tout en laissant au spectateur le choix d’interpréter les choses, à sa manière. Cinéma Casino, samedi 5 octobre, à partir de 10 heures (Atelier Océan Indien).

• "Les fils du charbonnier" de Joël Valérie (Île Maurice, 2013). Un jeune garçon en galère est obligé de ramasser des objets, de la ferraille pour les revendre. Il se fait racketter et n’arrive pas à se défendre. Cinéma Casino, jeudi 3 octobre, à partir de 8 heures 30.

• "En équipe" de Steve Achiepo (France, 2012). Bastien, 16 ans, vient de remporter avec son équipe un match décisif. Alors qu’il célèbre la victoire, Sékou, son meilleur ami, lui fait part d’une nouvelle devant ses coéquipiers : Lauriane, la jolie fille à l’écharpe rouge, souhaite faire sa connaissance. Cinéma Casino, vendredi 4 octobre, à partir de 8 heures 30 (Programme quartier lointain).

• "La radio" de Armand-Brice Tchikamen et Kouakou Koffi Fidèle (Côte d’Ivoire, fiction, 2013). Un vieil homme, propriétaire d’un poste transistor tout neuf, est obsédé par l’idée que l’appareil est en panne. Boni, le réparateur chez qui le vieil homme apporte le poste radio "défectueux", semble ne pas être de cet avis. Mais que peut bien faire le réparateur sinon "réparer" un poste qui paraît sans problème ? Et si la panne tant recherchée était tout autre chose ? Cinéma Casino, vendredi 4 octobre, à partir de 18 heures 30 (Séance courts métrages).

• "Tao-Tao" d’Adama Sallé (Burkina Faso, 2013). Une épouse exige de son mari qu’il lui fasse des omelettes avant de faire l’amour. Ce ne sera pas si simple... Cinéma Casino, jeudi 3 octobre, à partir de 21 heures 30.

Le Prix du public

• "Siddarth" de Richie Mehta (Canada/Inde, fiction, 2013). Après avoir envoyé son fils Siddarth âgé de 12 ans au travail, Mahendra, un artisan qui répare les fermetures éclair dans les rues, se sent soulagé, car ses charges financières s’atténuent. Mais quand Siddharth ne revient pas à la maison, Mahendra apprend qu’il a possiblement été enlevé par les trafiquants d’enfants. Avec peu de ressources et aucune connexion, il voyage d’un bout à l’autre de l’Inde à sa poursuite, dans l’espoir que toute la force arbitraire qui lui a enlevé son enfant le lui rendra sain et sauf. Cinéma Casino, samedi 5 octobre, à partir de 22 heures 30 (Nuit du cinéma).

• "Por aqui Tudo bem" de Pocas Pascoal (Portugal/Angola, fiction, 2013). À la fin de l’été 1980, Alda et sa sœur Maria, âgées respectivement de 16 et 17 ans, arrivent à Lisbonne pour échapper à la guerre civile en Angola. Laissées à elles-mêmes, elles doivent apprendre à survivre dans une ville étrangère, alors qu’elles abordent la vie d’adultes. Cinéma Casino, jeudi 3 octobre, à partir de 21 heures 30.

• "Wadjda" de Haifa Al-Mansour (Arabie Saoudite, fiction, 2013). Wadjda, 12 ans, habite dans une banlieue de Riyad, capitale de l’Arabie saoudite. Bien qu’elle grandisse dans un milieu conservateur, c’est une fille pleine de vie qui porte jeans et baskets, écoute du rock et ne rêve que d’une chose : s’acheter le beau vélo vert qui lui permettra de faire la course avec son ami Abdallah. Mais au royaume wahhabite, les bicyclettes sont réservées aux hommes, car elles constituent une menace pour la vertu des jeunes filles. Wadjda se voit donc refuser par sa mère la somme nécessaire à cet achat. Déterminée à trouver l’argent par ses propres moyens, Wadjda décide alors de participer au concours de récitation coranique organisé par son école, avec pour la gagnante la somme tant désirée. Cinéma Casino, vendredi 4 octobre, à 20 heures.

• "Calypso Rose" de Pascale Obolo (Trinidad et Tobago/Cameroun, documentaire, 2013). « Je ne suis pas devenue une chanteuse de Calypso, je suis née dans le Calypso », dit Calypso Rose. Ce film est tout d’abord un portrait intimiste sur la grande diva du Calypso, mais c’est aussi un voyage qui emmène le spectateur de l’île de Tobago (l’idyllique île de Robinson Crusoe), à New York, Paris, Ouidah et Cotonou. Chacune de ces destinations fait découvrir un épisode particulier de la vie de Calypso Rose. Elle évoque son enfance, ses sources d’inspiration, son parcours, son engagement pour l’humanitaire et pour la reconnaissance des droits des femmes. Ecole Supérieur d’Art Réunion, jeudi 3 octobre, à 18 heures.

Le film de la soirée de palmarès :
"La République des enfants"


Un film fiction de Flora Gomes (Guinée Bissau/Etats-Unis/Brésil, fiction, 2013). Cinéma Casino, samedi 5 octobre à 18 heures 30.
En Afrique, il existe un petit pays que les adultes ont abandonné. Les enfants s’organisent et la République des Enfants devient un pays stable et prospère. Mais les enfants ne grandissent plus...
Sur invitation uniquement. Suivi de "Sugar Man" de Malik Bendjelloul (Suède/Angleterre, documentaire, 2012, 85’) et de "Siddarth" de Richie Mehta (Canada/Inde, fiction, 2013). Ouvert au public.


Kanalreunion.com