Culture et identité

Furcy – 19ème siècle (La Réunion)

100 noms pour le 10 mai avec la MCUR

Témoignages.re / 21 avril 2010

En 1817, le jeune Furcy découvre que sa mère avait été affranchie avant son décès et décide de recourir à la justice pour faire valoir sa liberté, une liberté dont jouit sa sœur Constance qui a été affranchie.
Il entreprend cette démarche alors qu’il est à la tête de la maison du négociant et propriétaire d’esclaves Joseph Lory, qui lui fait confiance.
Débouté en première instance, il fait appel et se pourvoit finalement en cassation.
L’affaire fait grand bruit à Saint-Denis car elle pourrait ouvrir la brèche à la libération de 15.000 esclaves.
Après vingt-trois années de lutte judiciaire, il remporte enfin la victoire et devient un homme libre.


Kanalreunion.com