Culture et identité

Gratuité des musées pour les jeunes, mais pas à La Réunion

Accès aux collections permanentes des musées et aux monuments nationaux

Sophie Périabe / 8 août 2009

Depuis le 4 avril dernier, l’accès aux collections permanentes des musées et aux monuments nationaux est gratuit pour les jeunes âgés de moins de 26 ans ressortissants de l’un des 27 pays de l’Union Européenne. Frédéric Mitterrand a décidé d’étendre ce dispositif à tous les jeunes, quelle que soit leur nationalité, dès lors qu’ils sont résidents de longue durée dans les pays de l’Union Européenne. Qu’en est-il à La Réunion ?

Après les différentes opérations de gratuité totale ou pour un public ciblé pendant un week-end ou plus, le ministère de la Culture a annoncé en avril dernier la gratuité des musées et monuments nationaux pour les jeunes de moins de 26 ans ressortissants européens.
L’objectif est clair, amener les jeunes à visiter plus régulièrement les musées et monuments. « Cette mesure facilite l’accès aux lieux culturels pour des générations dont la situation financière est souvent fragile. Elle renforce ou réactive leur désir de culture, les incite, certains pour la première fois, à pousser les portes des musées et monuments », précise un communiqué du ministère. Et l’opération a déjà porté ses fruits puisque depuis avril, la fréquentation des jeunes de 18-25 ans a augmenté de 15% en moyenne. Cette opération coûtera à l’État français 30 millions d’euros en 2009.

Afin de donner toute son ampleur à cette mesure de démocratisation culturelle, Frédéric Mitterrand a décidé le 31 juillet dernier d’étendre la gratuité à tous les jeunes, quelle que soit leur nationalité, dès lors qu’ils sont résidents de longue durée dans les pays de l’Union Européenne. Cette décision bénéficie, notamment, aux jeunes originaires de pays non européens qui suivent leurs études dans les pays de l’Union.

À La Réunion, malheureusement, nous n’avons pas de musées nationaux, donc « la mesure n’est pas applicable », nous informe Vincent Giovannoni de la DRAC (Direction régionale des affaires culturelles). Chaque collectivité gère les musées dont elle a la charge comme elle l’entend. D’ailleurs, dans notre île, « les tarifs des musées ne sont pas un frein, en général, l’entrée est à 1, 2 euros symboliques », précise la DRAC.

SP


Kanalreunion.com