Culture et identité

Histoire d’un port, histoire d’une ville

Journées du Patrimoine

Témoignages.re / 15 septembre 2012

• 1879 : les pionniers du désert
A la Pointe-des-Galets, le creusement du port de commerce et la construction du chemin de fer attirent de nombreux ouvriers qui s’installent autour du chantier, sur une plaine désertique.

• 11 février 1882 : lotoray larivé !
Inauguration du chemin de fer. A cette occasion, les officiels admirent la grue Titan (300 tonnes) utilisée pour construire les jetées sur le chantier du port.

• Dimanche 14 février 1886 : inauguration du port
Le port de commerce de la Pointe-des-Galets est inauguré devant 10.000 personnes.

• 22 avril 1895 : naissance de la commune
La Pointe-des-Galets est érigée en commune et se nomme « Le Port » (2.000 habitants).

• Juin 1902 : Le Port, berceau du syndicalisme
Création du syndicat professionnel des travailleurs du Chemin de Fer et Port de La Réunion. 1912 : création de l’Union Radicale et Radicale Socialiste des employés et ouvriers du CPR. 1936 : création du Syndicat général du personnel du CPR, de la Fédération Réunionnaise du Travail (FRT), affiliée à la CGT, regroupant le syndicat général du personnel du CPR, le syndicat des haleurs de pioches, le syndicat des dockers.

• 6 avril 1914 : l’attaque du train
18h : le train quitte la gare du Port, direction Saint-Paul. Soudain des galets pleuvent sur les wagons et des ombres se hissent sur les marchepieds pour stopper le convoi. Le mécanicien accélère l’allure du train et contraint les assaillants à lâcher prise. Le train prend de la vitesse et les coups de galets pleuvent à nouveau blessant un passager. Attentat contre les travailleurs syndiqués qui rentrent chez eux ou règlement de comptes à l’approche des élections ?

• 30 mars 1919 : le cyclone de Dieu
Le navire "Madona" accoste au port, avec de la terre contaminée par le virus de la grippe espagnole en guise de lest. L’épidémie provoque entre 7.000 et 20.000 morts selon les sources. Au Port, plus de 7% de la population est emportée. Le 11 mai, un cyclone s’abat sur l’île. Certains l’appelleront le "cyclone de Dieu" puisque l’épidémie de grippe espagnole s’arrête après son passage.

• 1930 : un aérodrome au Port
Le premier aérodrome commercial de l’île, baptisé « Colonel Dagnaux », est construit sur le territoire de la commune du Port.

• Décembre 1934 : un nouveau marché !
Le nouveau marché est inauguré, à la place du vieux marché détruit par le cyclone de 1932. On y organise meetings politiques et bals populaires.

• 1935 : un cinéma !
Le cinéma Casino ouvre ses portes et devient un haut lieu portois puisqu’il accueille de nombreuses réunions syndicales et politiques.

• 28 novembre 1942 : le Léopard attaque
Le Léopard, contre-torpilleur des Forces Françaises Libres, arrive en rade de Saint-Denis le 27 novembre. Composée en majorité de dockers et de cheminots, la population portoise, menée par Léon de Lépervanche, libére la ville, en dépit des « troupes pétainistes » du gouverneur. Trois Portois sont tués. Léon Coaquette, le maire, est fait prisonnier. A 17h06, le Léopard bombarde la batterie du port, car Emile Hugot, chef de poste, refuse de se rendre.

• 2 décembre 1971 : un projet pour la ville
Un plan d’urbanisme directeur est voté par le nouveau conseil municipal de Paul Vergès. Ce document marquera l’histoire portoise puisqu’il définit les grands axes de la politique à mettre en œuvre et qu’il continue d’orienter le développement de la ville.

• 24 janvier 1986 : un nouveau port
Le nouveau port est inauguré à l’issue d’un chantier de quatre ans. La concession est confiée à la Chambre de Commerce et d’Industrie de La Réunion.

• 1er mars 2000 : la ville est port
Une charte, signée par l’Etat, la Région, le Département, la CCIR et la Ville, définit les conditions pour que le projet « Ville et port, la ville est port » aborde une phase opérationnelle.

• 26 septembre 2007 : ville solaire
Le conseil municipal adopte la délibération portant sur le programme de développement durable, « le Port, ville solaire ».

• Janvier 2009 : un port pour la pêche
Inauguration du nouveau port de pêche industrielle dans le port de la Pointe-des-Galets.

• Novembre 2009 : ville bilingue
Le conseil municipal adopte la charte « komine biling kréol rényoné-fransé ».


Kanalreunion.com