Culture et identité

Hommage aux ancêtres des Réunionnais morts sans sépulture

Un mois après l’inscription du maloya dans le patrimoine de l’humanité

Témoignages.re / 31 octobre 2009

En cette veille de Toussaint, ce samedi au cimetière du Père Lafosse au Gol, le président de la Région a procédé à l’inauguration d’une stèle rendant hommage à tous les Réunionnais sans sépulture. Pendant plus de la moitié de l’Histoire de La Réunion, c’était le régime de l’esclavage et la majorité des ancêtres des Réunionnais n’étaient pas traités comme des êtres humains. Ce 31 octobre est le point de départ d’un pélérinage annuel sur les traces de nos ancêtres.

1er octobre 2009 : le maloya est reconnu comme patrimoine contre l’humanité. 31 octobre 2009 : hommage sans précédent à tous les ancêtres des Réunionnais.

Ce samedi, le cimetière du Gol, appelé "Cimetière du Père Lafosse", a accueilli une émouvante cérémonie concernant tous les Réunionnais. Un hommage aux ancêtres a été rendu à l’occasion de l’inauguration d’une stèle par le président de la Région Réunion, Paul Vergès.

« Ce monument est le résultat d’une initiative de la Maison des civilisations et de l’unité réunionnaise. Il inscrit dans la pierre la présence de centaines de milliers de femmes, d’hommes et d’enfants inhumés sans que leur nom et la trace de leur présence sur notre île ait été enregistrés comme l’aurait fait toute société civilisée. Mais la barbarie de l’esclavage les a traités comme des gens sans nom et sans présence en les enterrant comme les y obligeait le Code noir de manière anonyme, pour éviter maladies et épidémies ».

Les représentants de religions présentes dans notre île ont rendu hommage à nos ancêtres, ainsi que le président de la Région. Paul Vergès a indiqué que l’inauguration de cette stèle est le début d’une appropriation de notre Histoire. Une Histoire que les colonisateurs et leurs complices ont tout fait pour effacer mais que la Maison des civilisations et de l’unité réunionnaise rappellera.

Le peuple réunionnais n’est pas un peuple sans Histoire, il est issu de la rencontre de brillantes civilisations, dont les représentants furent réduits en esclavage. Mais dès le début de ce peuplement, des Réunionnais se sont levés pour apporter au coeur de notre île le flambeau de la liberté : ces esclaves qui avaient brisé leurs chaînes étaient les civilisés.

Désormais, tous les Réunionnais peuvent venir en pèlerinage pour rendre hommage à tous leurs ancêtres. À chaque veille de Toussaint, La Réunion pourra honorer tous ses morts.


Kanalreunion.com