Culture et identité

Hommage aux militants de la lutte contre l’esclavage

Célébration du 10 mai à Sainte-Suzanne

Sanjiv Dinama / 28 avril 2012

La Municipalité de Sainte-Suzanne a présenté lors d’une conférence de presse jeudi dernier le programme relatif au 10 mai. Rappelons que la loi du 10 mai 2001 proclame la reconnaissance de l’esclavage et de la traite négrière comme crimes contre l’humanité. Depuis cette date, la France reconnaît que la traite négrière transatlantique ainsi que la traite dans l’océan Indien, d’une part, et l’esclavage, d’autre part, perpétrés à partir du XVème siècle aux Amériques et aux Caraïbes, dans l’océan Indien et en Europe contre les populations africaines, amérindiennes, malgaches et indiennes constituent un crime contre l’humanité. La commune de Sainte-Suzanne a été une des premières communes de l’île à célébrer le 10 mai.

Les programmes scolaires et les programmes de recherches en Histoire et en Sciences humaines accordent à la traite négrière et à l’esclavage la place conséquente qu’ils méritent.

Ce 10 mai est l’occasion d’honorer les ancêtres, les victimes, les révoltés, les militants des abolitions, anonymes ou célèbres.

Le 10 mai a soulevé, dès son institution en 2006, l’intérêt d’un large public en répondant à une attente de connaissance et de reconnaissance, de partage d’une histoire commune. En joignant mémoire et histoire, la date renvoie à la longue histoire, celle de quatre siècles sur plusieurs continents. Ce 10 mai est l’occasion d’honorer les ancêtres, les victimes, les révoltés, les militants des abolitions, anonymes ou célèbres.

La commune de Sainte-Suzanne a été une des premières communes de l’île à célébrer la « Journée nationale des mémoires de la traite, de l’esclavage et de leurs abolitions ». La réappropriation culturelle apparaît indispensable pour permettre la construction d’une identité commune et anticiper l’avenir, car, comme le soulignait l’écrivain Primo Levi : « Oublier le passé, c’est se condamner à le revivre ».

Dans le cadre de la commémoration du 10 mai, pour cette édition 2012, la Municipalité de Sainte-Suzanne s’attachera à valoriser le combat de ces abolitionnistes ainsi que les cultures qui ont contribué à l’édification de notre société actuelle. En effet, la diversité de cultures sur l’île de La Réunion appelle à un dialogue interculturel et à l’esprit de tolérance pour le respect de chacun dans sa différence. Pour ce faire, une programmation diversifiée et décentralisée sur le territoire de Sainte-Suzanne aura lieu du jeudi 3 mai au jeudi 10 mai 2012.

 Sanjiv Dinama 

Des animations partout

Ateliers d’échange et de sensibilisation dans les écoles

Jeudi 3 mai 2012 : Ecole Sarda Garriga de Bagatelle et vendredi 4 mai 2012 : Ecole les Hirondelles de Commune Ango

- Exposition : “Les abolitionnistes : le combat pour la liberté”

Jeudi 3 mai de 9h à 15h30 : Centre régional de Boxe française et de Moringue


- Ateliers de découverte et d’expression

- Exposition : “Les abolitionnistes : le combat pour la liberté”

Lundi 7 mai : Animations à Bras-Pistolet de 14h à 18h


- Ateliers ludiques

- Exposition : “Les abolitionnistes : le combat pour la liberté”

- Prestation du groupe Zanaka Maloya

Lundi 7 mai : Conférence-débat en mairie salle Lucet Langenier à 17h30


- Sujet traité : “L’abolitionnisme, les courants internationaux, nationaux et locaux” par Patrice Pongérard

Mercredi 9 mai : Animations à Bel Air de 9h à 18h


- De 9h à 12h : Circuit de visite guidée autour du site historique des kalbanons de Bel-Air

- De 14h à 18h : Ateliers ludiques

- Exposition : “Les abolitionnistes : le combat pour la liberté”

- Prestations de danses

- Prestation du groupe Zanaka Maloya

Jeudi 10 mai : devant la statue d’Edmond Albius au Bocage Lucet Langenier de 10h à 15h


A partir de 10h :

- Inauguration d’une plaque commémorative en hommage à la loi Taubira du 10 mai 2001 tendant à la reconnaissance de la traite et de l’esclavage comme crimes contre l’humanité.

- Prestation de danses des enfants des quartiers

- Prestation du groupe Kiltir

De 13h à 15h :

- Ateliers ludiques : Texte à trous sur le thème de l’esclavage/La courte échelle (jeu autour des dates importantes de l’abolition de l’esclavage/A la découverte du siècle de l’abolition/La route de l’abolitionnisme/Méli-Mélo

- Exposition : “Les abolitionnistes : le combat pour la liberté”

- Stand exposition autour de Madagascar par l’association VETSO

- Stand exposition autour de l’Inde

- Stand exposition autour de la Chine


Kanalreunion.com