Culture et identité

Hommage aux révoltés de 1811

Conférence à Sainte-Suzanne

Témoignages.re / 11 avril 2011

Une conférence s’est tenue vendredi dernier au Centre de moringue de la Marine à Sainte-Suzanne, ayant pour thème “Année Elie, un combattant réunionnais de la liberté”, en présence notamment de l’historien Sudel Fuma et de Angélina Imira, adjointe à la Culture.

L’année 2011 est celle du 200ème anniversaire de la célèbre révolte des esclaves de Saint-Leu, qui est l’épisode le plus meurtrier et le plus tragique de l’histoire de l’esclavage à La Réunion, avec plusieurs morts. Ce mouvement d’esclaves a une dimension réunionnaise, car les exécutions des révoltés condamnés à mort par l’appareil judiciaire ont été réalisées dans 5 communes de l’île afin de servir « d’exemple »… Dans le cadre de ses actions, et en particulier le programme mis en œuvre avec "La Route de l’Esclave", la Chaire de l’UNESCO de l’Université de La Réunion, dirigée par l’historien Sudel Fuma, a décidé d’organiser en 2011 un maximum d’actions en partenariat avec les collectivités et des associations faisant de 2011 “l’Année d’Elie, un combattant réunionnais de la liberté”. En effet, l’esclave Elie fut un des principaux organisateurs de cette révolte contre l’esclavage à La Réunion.
Il est important aujourd’hui, plus que jamais, de rendre hommage à tous ces combattants de la liberté, qui ont payé chèrement le prix de leur engagement, comme tous ceux qui ont combattu les barbaries de l’esclavage, de l’engagisme et de la colonisation.
Il est primordial que chacun d’entre nous puisse connaitre son histoire. Rappelons-nous de ce vieux proverbe africain qui nous dit : « Si tu ne sais pas où aller, souviens-toi d’où tu viens ».

Sanjiv Dinama


Kanalreunion.com