Culture et identité

Hommage de l’ADELROI, d’Amnesty International, d’E.P.I. et du Cercle Philosophique Réunionnais à Nelson Mandela

Témoignages.re / 9 décembre 2013

Ce vendredi 6 décembre 2013, dans le cadre de la célébration réunionnaise de la Journée Mondiale de la Philosophie sous l’égide de l’UNESCO, le Cercle Philosophique Réunionnais (CPR) a organisé à la médiathèque du Port une conférence-débat sur les liens entre la démocratie et la philosophie, en y invitant l’Association pour la Démocratie Locale à La Réunion et dans l’Océan Indien (ADELROI), à laquelle se sont associés Amnesty International de La Réunion et l’Espace pour Promouvoir l’Interculturalité (EPI).

À cette occasion une minute de silence en hommage à Nelson Mandela, décédé la veille en Afrique du Sud, dans notre région de l’océan Indien, a été observée. Ce grand combattant de la liberté, de l’égalité et de la fraternité à nos portes de l’océan Indien nous a tracé les conditions mêmes de la démocratie : celle du vivre ensemble et du faire ensemble, qui doivent être reconsidérés chez nous et dans les pays de notre région.

Pour lui, la lutte contre l’apartheid n’était pas seulement de réunir les Noirs et les Blancs, mais tous ceux qui sont toujours divisés : les opprimés et les oppresseurs ; ceux qui nous gouvernent et tout le peuple, dans la diversité de ses opinions et croyances.

Nous n’oublierons jamais que Nelson Mandela ne se contentait pas d’émettre de belles idées et de prononcer de beaux discours dans ce sens mais aussi et surtout qu’il agissait avec un dévouement admirable — malgré la répression ignoble qui lui a été infligée — pour servir son peuple.

L’engagement de Nelson Mandela en faveur des droits humains était nourri par sa détermination sans faille à éliminer les inégalités raciales pendant l’apartheid puis par le rôle essentiel qu’il a voulu jouer dans le combat contre le VIH/sida en Afrique du Sud. Son nom va rester gravé dans l’histoire du continent africain et du monde (voir le site http://www.mandelamemorial.com/).

C’est pourquoi, pour le CPR, l’ADELROI, Amnesty International, l’EPI la meilleure façon de lui rendre hommage c’est d’être fidèle à ses engagements en continuant à réfléchir et à agir ensemble, ici à La Réunion et dans l’Océan Indien, dans l’esprit de son discours d’investiture en 1994 : « La justice pour tous. La paix pour tous. Le travail, le pain, l’eau, le sel pour tous, peu importe combien le voyage sera dur ».

Pour le Cercle Philosophique Réunionnais, Jean Viracaoundin.

Pour l’ADELROI, Nicol M’couezou .

Pour Amnesty International de La Réunion, Monique Berthou.

Pour l’Espace pour Promouvoir l’Interculturalité, Reynolds Michel.


Kanalreunion.com