Culture et identité

« In gayar 20 désanm pou tout bann Rényoné »

L’association MCUR, recherche, culture et action

Témoignages.re / 18 décembre 2010

Dans un communiqué à lire ci-après, l’association MCUR, recherche, culture et action rappelle que : « Les premiers abolitionnistes ont été les marrons et tous les esclaves qui se sont opposés à la société esclavagiste ».

« Le 20 décembre, date de l’abolition de l’esclavage à La Réunion, fait l’objet d’une reconnaissance officielle de la part de l’État français depuis 1982, où ce jour a été rendu férié à La Réunion. Cette reconnaissance officielle est le résultat de combats constants et opiniâtres menés par des organisations politiques et culturelles et par des associations.
En Martinique, l’abolition de l’esclavage est commémorée le 22 mai, en Guadeloupe le 27 mai, et en Guyane le 10 juin. Depuis 2002, une date nationale, le 10 mai, a été arrêtée, en même temps que la reconnaissance de la traite négrière en tant que crime contre l’humanité.
La traite, l’esclavage, le marronnage ont structuré la société réunionnaise, son espace, son histoire, sa culture. Les premiers abolitionnistes ont été les marrons et tous les esclaves qui se sont opposés à la société esclavagiste. Toutes les Réunionnaises et tous les Réunionnais sont, d’une façon ou d’une autre, héritiers de cette histoire et de la culture qui en est issue. La date du 20 décembre est désormais connue et reconnue par tous. Les collectivités, les artistes, les associations, les familles et toutes les Réunionnaises et Réunionnais familles célèbrent avec fierté ce jour historique.
L’association MCUR, recherche, culture et action se joint à ces célébrations et souhaite à toutes les Réunionnaises et à tous les Réunionnais un bon 20 désanm, radieux et engagé dans la valorisation de notre identité réunionnaise aux origines multiples et partagées ».


Kanalreunion.com