Culture et identité

Joseph Cinque/Sengbe Pieh – 1813(?)-1879 (Afrique)

100 noms pour le 10 mai avec la Maison des civilisations et de l’unité réunionnaise

Témoignages.re / 13 avril 2010

Sengbe Pieh, fils d’un chef local, naît en 1813 dans la ville de Mani, dans le haut-pays mendé, en Sierra Léone (Afrique).

Agriculteur, il est attaqué et capturé, un jour de janvier 1839, par quatre hommes, puis est vendu à un négrier espagnol.

A bord d’un navire appelé Amistad, il est transporté, avec de nombreux autres captifs également originaires du Pays de Mendé, à destination de l’Amérique.

Alors que le navire est en pleine mer, les esclaves se révoltent. Sengbe Pieh prend la tête de la révolte et réussit à maîtriser le navire pour le faire accoster, en 1839, à Long Island, dans l’État de New York.

Sengbe Pieh et les autres captifs obtiennent leur liberté en 1841, après deux ans de détention passés aux États-Unis à attendre le verdict des tribunaux sur leur “révolte”. Grâce à leur ténacité, et grâce à des fonds collectés par les abolitionnistes, Senghe Pieh ainsi que les autres captifs regagnent la Sierra Léone.

Ce combat aura un impact considérable aux Etats-Unis en faisant avancer la lutte anti-esclavagiste.


Kanalreunion.com