Culture et identité

L’anniversaire d’une révolution

Cérémonie du 14 juillet au Port

Témoignages.re / 20 juillet 2011

Jeudi dernier, au Port, comme dans la plupart des communes de La Réunion et de France, a eu lieu la traditionnelle cérémonie du 14 juillet. Le problème c’est qu’ente les défilés militaires par-ci et les cocktails bling-bling par-là ou autres feux artificiels, on oublie souvent de rappeler ce qu’est avant tout le "14 juillet".

Eh bien, le 14 juillet, c’est tout simplement l’anniversaire d’une révolution, c’est-à-dire d’un soulèvement populaire, qui a transformé une société. C’était le 14 juillet 1789 en France, où la population révoltée s’est emparée de La Bastille, une prison royale, avant de continuer à se mobiliser pour l’abolition du système monarchique et du régime féodal.
Cette révolution conduisit notamment à la proclamation de l’abolition de l’esclavage dans les colonies françaises (une proclamation qui ne fut pas appliquée à La Réunion). Elle mena aussi à proclamer l’abolition des privilèges de la classe dominante de l’époque (la noblesse).
Après le dépôt de gerbes devant le Monument aux morts, le représentant de la commune du Port a remercié les participants à cette cérémonie « pour témoigner de leur attachement aux valeurs que symbolise cette date depuis plus de deux siècles ». Il a rappelé que par cette révolution de 1789, « les Français ont fait leurs premiers pas vers la démocratie » et que « longs et difficiles sont les chemins qui mènent à la liberté ». On le voit tous les jours à La Réunion…

« L’espoir d’un monde plus juste »

Ismaël Ibrahim a également souligné qu’en plus de l’exaltation du combat pour la justice et l’égalité, « le 14 juillet, c’est aussi la célébration de la démocratie », basée sur la tolérance, « dont on peut mesurer chaque jour la nécessité dans une société dont l’équilibre est parfois fragile ». C’est pourquoi il a lancé un appel à « nous interroger sur les valeurs qui régissent le monde aujourd’hui, un monde où le pouvoir et le profit prédominent trop souvent sur l’intérêt humain ».
Selon l’adjoint au maire du Port, « l’actualité décrit chaque jour une réalité qui n’est pas des plus réjouissantes, tant à La Réunion que dans le monde. Au chômage et à la précarité, véritables fléaux de notre société, s’ajoutent le manque crucial de logements, la remise en cause de nombreux acquis sociaux qui fragilisent encore plus les couches sociales les plus démunies ».
L’élu portois a conclu son discours en déclarant que « toutes ces questions restent aujourd’hui au centre de nos préoccupations. Elles continueront à guider notre réflexion et nos actes si nous voulons participer à la construction d’un avenir plus serein, un monde équitable, où chacun aurait droit à une part de bonheur. D’où l’espoir d’un monde plus juste, plus solidaire, plus fraternel, qui reste encore à construire et auquel chacun de nous a sa pierre à apporter ».
Abolir les monarchies d’aujourd’hui. Voilà qui donne un véritable sens à la célébration du 14 juillet…

Correspondant


Kanalreunion.com