Culture et identité

“L’esclavage des nègres ou l’heureux naufrage”

Cinévollard le jeudi 11 avril au Café Edouard à 20h

Témoignages.re / 10 avril 2013

Texte d’Olympe de Gouges, adaptation et mise en scène d’Emmanuel Genvrin d’après les multiples versions de 1783 à 1792, musiques de Jean-Luc Trulès, scénographie d’Hervé Mazelin, costumes de Térésa Small, captation enregistrée au Cinérama de La Possession (La Réunion) en 1988 et 1989 à Art Mafate par Boby Antoir et Patrick Viret, son Moea Latrille, Cinévollard présente le jeudi 11 avril au Café Edouard, à 20h, “L’esclavage des nègres ou l’heureux naufrage”.

Aux Indes orientales, l’esclave Azor a tué le commandeur qui voulait violer son amante Mirza. Ils s’enfuient dans une île où ils sauvent Sophie et Valère, un couple de jeunes blancs naufragés. Repris, Azor et Mirza doivent être exécutés et les Noirs de la colonie se révoltent. Le gouverneur Monsieur de Saint Frémont, dont Sophie s’avère être la fille cachée, ramène le calme en affranchissant et mariant les amants à la faveur de la Révolution française.

Nicole Imiza (Mirza), Jean-Luc Trulès (Zamore, trombone), Sylvie Cadet (Sophie), Emmanuel Cambou (Valère), Rachel Pothin (Madame de Saint-Frémont), Dominique Carrère (Monsieur de Saint-Frémont, percussions), Karine Techer (Betsi), Arnaud Dormeuil (Azor, claviers), Délixia Perrine (Coraline), Emmanuel Genvrin (le chasseur de Noirs, buggle), Pierre-Louis Rivière (Olivier, saxophone), Laurent Segelstein (le juge), Nicole Leichnig (un soldat, saxophone), Serge Dafreville (un soldat, percussions).

La pièce a été créée le 14 novembre 1988 au Cinérama de La Possession et jouée en alternance avec Étuves. Reprise en 1989 au Cinérama, à La Plaine des Cafres, au Tampon, à Saint-Benoît, au Théâtre de Port-Louis (Maurice), à Mayotte, à Art Mafate, au Grand Marché de Saint-Denis. Il y a eu 70 représentations, dont 39 scolaires devant 15.000 spectateurs. Elle a fait l’objet d’une traduction en anglais de Townsend Brewster et d’une mise en espace de Charles Turner au Hunter College Theatre de New York le 18 avril 1989. En février 2008, l’Université du Tampon inaugurait un amphithéâtre Olympe de Gouges, et à cette occasion, un groupe d’étudiants remontait la pièce dans les costumes du Théâtre Vollard. Des extraits vidéo de l’Esclavage ont été transmis en 2008 à l’Université de Berkeley, en Californie, pour un documentaire sur Olympe de Gouges.


Kanalreunion.com