Culture et identité

L’étape finale de la Route de l’esclave et de l’engagé en Chine en présence des représentants de l’océan Indien…

Un évènement historique

Témoignages.re / 16 octobre 2013

Voici le texte adressé hier à tous les médias par Sudel Fuma, initiateur du projet de la Route de l’esclave et de l’engagé.



JPEG - 76.9 ko
Une partie des délégations des îles de l’océan Indien posant au pied la stèle au côté de Sudel Fuma (à droite).

« 250 représentants des îles de l’océan Indien se sont donnés la main en Chine dans le cadre du programme de La Route de l’Esclave et de l’Engagé initié depuis 2001 par Sudel Fuma, Président de l’Association Historun et Directeur de La Chaire UNESCO de l’Université de La Réunion. Accompagnés par deux représentants élus de notre île – André Thien Ah Koon, représentant le Conseil général de La Réunion et Yoland Velleyen, représentant le Conseil régional, les 150 Réunionnais composant la délégation de L’association des Réunionnais d’origine Chinoise de La Réunion et de La Fédération des Associations Chinoises, ont rendu un hommage émouvant aux ancêtres Chinois venus de Canton, du Fukien et de Meixxian en participant à l’inauguration d’un impressionnante stèle de la diaspora chinoise qui a été sculptée dans du bronze par un artiste chinois de Meixxian.

Song Kou : lieu de mémoire pour les Chinois de la diaspora

L’île Maurice était représentée à cette occasion par le ministre de la Culture et des Arts, Mr Mookeswar Choonne. Les élus de la ville de Meixxian, le secrétaire du Parti communiste chinois, les intellectuels et le public de Song Kou ont accueilli avec faste les délégations réunionnaise, mauricienne et seychelloise. Après les discours des autorités et du directeur de La Chaire UNESCO, Sudel Fuma, la stèle a été dévoilée sous les applaudissements du public, récompensant les efforts de l’artiste, présent à l’occasion de l’inauguration. Le public a pu visiter la salle d’exposition permanente retraçant tout le parcours de la Route de l’esclave et de l’Engagé dans l’océan Indien, une prouesse technique réalisée en moins de 6 mois par les concepteurs chinois. Cette salle d’exposition sur d’immenses panneaux explicatifs permet de suivre l’histoire des populations de l’océan Indien et d’Asie qui ont connu la période difficile du colonialisme et de l’esclavage. Après la cérémonie d’ouverture, les 250 représentants des îles ont été conviés à une réception et un gala artistique donnés en leur honneur par les élus de La Chine et notamment le maire de Meixxian. La troupe artistique réunionnaise de l’AROC composé de jeunes Réunionnais a pu se frotter aux meilleurs artistes chinois sur une imposante scène artistique. Sans complexe, malgré une grande émotion, les jeunes Réunionnais ont montré aux cousins de la grande Chine qu’ils n’ont pas oublié la culture chinoise. Une fierté pour les responsables associatifs présents, notamment Mme Cheung Allane, Mme Josiane Chane Yin et Mr Daniel Thiaw Wing KaÏ

La fin d’un programme commencé en 2001

Les Chinois de La Réunion et de Maurice ont maintenant un repère symbolique en Chine labellisé par l’UNESCO dans le cadre du programme mondial de La Route de l’Esclave. Après l’Inde en 2010, la stèle mémoire inaugurée ce dimanche 13 octobre 2013 met fin à cet ambitieux programme de l’UNESCO dans l’océan Indien. Tous les pays et continents de la zone océan Indien qui ont peuplé les îles Mascareignes et plus particulièrement l’île de La Réunion sont désormais reliés symboliquement par ces monuments de la mémoire. Un hommage aux ancêtres destiné à traverser le Temps et un message de paix et de réconciliation pour les générations futures… »


Kanalreunion.com