Culture et identité

L’hommage à Sudel Fuma confirme la justesse des combats du PCR

Inauguration de ‘’l’Espace Culturel Sudel Fuma’’ à Saint-Paul

Correspondant Témoignages / 13 juillet 2015

Ce dimanche 12 juillet, jour anniversaire du décès accidentel en mer de Sudel Fuma, a eu lieu à Saint-Paul un chaleureux hommage à ce grand Réunionnais, défenseur de l’identité réunionnaise et de notre mémoire historique. Une journée commémorative qui a notamment été marquée par l’inauguration d’un espace culturel, une ancienne prison d’esclaves située en face de la mairie, portant désormais le nom de Sudel Fuma.

JPEG - 60.9 ko
La plaque à l’entrée de l’Espace Culturel Sudel Fuma, devant la mairie de Saint-Paul.

Cette journée a commencé vers 9 heures 30 devant le débarcadère par un accueil au son du maloya avec le groupe de Gérard Clara, puis une cérémonie d’hommage à Sudel Fuma par des jets de fleurs en mer et une minute de silence. Puis les participants à cet événement ont eu droit à une allocution et à la lecture d’un poème par le poète Fernand Payet, militant d’Historun, en hommage au président défunt de cette association, où Paul Canaguy a pris le relai.

Cela s’est passé devant la stèle réunionnaise de la Route de l’esclave et de l’engagé dans l’océan Indien, érigée le 8 décembre 2005 à l’initiative du défunt directeur de la Chaire de l’UNESCO à l’Université de La Réunion et de Paul Vergès, président de la Région Réunion. Et le poème de Fernand Payet s’est terminé par cet appel : « Alon ansanm donn anou la min pou kiltiv nout zardin ».

« Notre profonde reconnaissance »

Ensuite a eu lieu l’inauguration de l’Espace Culturel Sudel Fuma, avec des discours de Joseph Sinimalé, maire de Saint-Paul, de Sandra Sinimalé, vice-présidente du Conseil départemental, de Yolland Velleyen, vice-président du Conseil régional, de Chantale Amboise, sous-préfète de Saint-Paul, et de Dolaine Courtis, sœur de Sudel. Ces discours ont été suivis par le dévoilement de la plaque sur la Longère, qui présente la vie et l’œuvre de Sudel Fuma, et par la visite d’une exposition sur le moringue dans l’Espace Culturel, présentée par l’historien Mario Serviable.

Toutes ces interventions comme celles de l’après-midi ont confirmé la justesse et l’importance des combats menés par les communistes réunionnais depuis des décennies pour faire connaître l’histoire de notre peuple et pour à la fois faire reconnaître et valoriser l’identité réunionnaise. Voilà pourquoi Maurice Gironcel, co-secrétaire général du PCR, vient d’exprimer dans un communiqué en hommage à Sudel Fuma « notre profonde reconnaissance envers celui qui a marqué de son influence sur nos futures générations ».

JPEG - 79.7 ko
Le dépôt des fleurs en mer sur l’embarcadère de Saint-Paul, avec la famille de Sudel Fuma.
JPEG - 81.8 ko
Le discours de Fernand Payet devant la stèle réunionnaise de la Route de l’esclave et de l’engagé dans l’océan Indien.


Kanalreunion.com