Culture et identité

L’importance de l’enseignement de la langue créole à l’école

Pri LanKRéol 2015

Témoignages.re / 20 octobre 2015

Les différents prix et accessits de l’année 2015 pour le Pri LanKRéol ont été décernés ce samedi 17 octobre dans le lieu particulièrement bien adapté de Kazkabar (Bois Rouge Saint-Paul). Après les allocutions des officiels, la remise des prix a été ponctuée d’intermèdes musicaux par Danyèl Waro et ses dalons. Toujours dans une bonne ambiance musicale un repas créole de qualité a été partagé dans un grand moment de convivialité. Le concours LanKRéol est un concours littéraire, qui a pour vocation d’encourager et de dynamiser l’écriture en créole réunionnais. Il est à l’initiative du Conseil de la culture, de l’éducation et de l’environnement (CCEE), de l’Union pour la défense de l’identité réunionnaise (UDIR) et la Ligue de l’Enseignement - Fédération de La Réunion, qui présentent ci-après cet événement.

JPEG - 77.6 ko
Le discours d’ouverture de cet événement par Roger Ramchetty, président du CCEE.

Le concours est traditionnellement lancé le 21 février, Journée internationale de la langue maternelle. En effet, depuis 2000, la Journée internationale de la langue maternelle est célébrée chaque année pour promouvoir la diversité culturelle et linguistique ainsi que le multilinguisme. Cette année, la Journée internationale de la langue maternelle a eu pour thème "l’apprentissage de la langue maternelle et l’éducation inclusive’’.
L’UNESCO souligne l’importance de la langue maternelle comme un élément essentiel du droit à l’éducation. Cette instance internationale encourage les États membres à promouvoir l’apprentissage de la langue maternelle et un enseignement dispensé dans cette langue. Apprendre dans une langue que les enfants comprennent, est essentiel pour qu’ils puissent jouir du droit à une éducation de qualité. L’éducation multilingue et l’enseignement dans la langue maternelle sont des éléments clés pour combattre la discrimination, promouvoir l’inclusion et améliorer les résultats scolaires.

Pourquoi un concours en langue créole ?

La langue créole réunionnaise n’est pas toujours valorisée. Pourtant, elle est apte à transposer l’imaginaire réunionnais, riche en pensées, contes, légendes etc…, et à exposer le rapport du peuple réunionnais au monde. Elle constitue notre patrimoine linguistique de La Réunion.
Une langue disparaît tous les 15 jours dans le monde... Or il est possible de favoriser la transmission de la langue créole réunionnaise et de l’imaginaire qu’elle véhicule, car les écrits restent. La littérature réunionnaise en lang kréol péi reste peu fréquente, quoiqu’en développement croissant, favorisé notamment par les besoins liés à l’enseignement scolaire ou encore l’engouement pour la BD en créole réunionnais. Ce concours littéraire a pour vocation d’encourager et de dynamiser l’écriture en créole réunionnais, et de montrer qu’elle peut être de qualité.

JPEG - 76.3 ko
La remise des prix a été ponctuée d’intermèdes musicaux par Danyèl Waro et ses dalons.

12 ans déjà !

Les participations et résultats des éditions précédentes du concours LanKRéol vérifient la qualité des productions littéraires en langue créole réunionnaise et témoignent de l’intérêt accru porté à la langue. En effet, une trentaine d’auteurs participent au concours chaque année et déposent 45 œuvres. En général, chaque édition permet de repérer entre 5 et 7 auteurs. Depuis 2004, ce sont 381 œuvres déposées et 28 auteurs distingués ! Qui seront les prochains lauréats ?
Cette année, 33 auteurs ont participé au concours et 45 œuvres ont été examinées par le jury. C’est autour du 28 octobre, lors de la Journée internationale du créole et dans le cadre de la ‘’Semaine Créole’’, que le prix LanKRéol est décerné aux auteurs. Chaque année, la Journée internationale du créole est une occasion de célébrer la langue et la culture créoles à travers les pays et communautés ayant le créole en partage (soit, à travers le monde, plus de 13 millions d’âmes métisses réunies).

Le palmarès 2015 des œuvres remarquées

• Fonnkèr et slam
Prix LanKRéol 2015 : « Sanblani », de Mathieu Tavernier.
Konpliman : « Mi kri pa pitié », de Marie-Yvone Itarre-Furia.
Koudpous : « Ti fanm », de Karl Ramassamy.
Koudkèr : « Kongnman d’ker », d’Aurélie Patcheapin.
• Nouvelles et contes
Prix LanKRéol 2015 : « In zourné déor », de Céline Huet.
Konpliman : « Lot bor », de Jean-Bernard Mangue.


Kanalreunion.com