Culture et identité

L’Ouest accueille deux cérémonies d’hommage aux ancêtres

Sarva Mahàlhaya Amàvàsaï

Témoignages.re / 20 septembre 2011

Deux cérémonies pour le Sarva Mahàlhaya Amàvàsaï, Fête des Morts tamoule, seront organisées cette année dans l’Ouest. La première, plus commémorative que religieuse, se déroulera le dimanche 25 septembre au Lazaret de la Grande Chaloupe. La deuxième, religieuse, aura lieu le mardi 27 sur le bord de mer à Cambaie.

L’association Collectif des Poussaris de La Réunion organise pour la deuxième année consécutive cette cérémonie du Sarva Mahàlhaya Amàvàsaï. Cette cérémonie centrale faite à l’Ouest, un des 8 points cardinaux, où est censé habiter le Dieu des Eaux, fera écho aux plus petites cérémonies organisées partout sur l’île.
Cette année, l’association Collectif des Poussaris de La Réunion, en partenariat avec l’Association Tamij Sangam, organise aussi une cérémonie de commémoration pour les ancêtres engagés au Lazaret de la Grande Chaloupe le 25 septembre. Dans ce lieu hautement symbolique de l’engagisme, une cérémonie réunissant les officiels de l’île rendra hommage à ces ancêtres qui avaient quitté leurs terres pleins d’espoir et furent reçus sans ménagement à cet endroit où finalement ils firent souche. Cette cérémonie devait initialement avoir lieu le 18, premier jour de la période du Sarva Mahàlhaya Amàvàsaï, mais elle a dû être reportée.
La cérémonie du mardi 27 se déroulera le dernier jour de la période propice où la communauté peut honorer ses défunts qui dure du 1er jour de la lune décroissante au jour même de la nouvelle Lune. Elle commencera dès 7h30 où jusqu’à 9h30. Les fidèles pourront rendre hommage à leurs défunts sous l’égide des Poussaris mis à leur disposition gracieusement. Les fidèles devront se munir d’un grain de pack, d’une pièce, d’une feuille de bétel et d’un padèle garni de fruits. D’après la mythologie indienne, pendant cette période, les âmes sont totalement libres de leurs mouvements, c’est pourquoi il est important de les honorer. De 10h à 11h30, il y aura un grand hommage au Seigneur suprême de la destruction, le dieu Shiva, suivi d’un Yàgam.
Pour l’association Collectif des Poussaris de La Réunion et l’Association Tamij Sangam, ces cérémonies sont importantes autant pour marquer cette période symbolique dédiée aux aïeux que pour sensibiliser la communauté réunionnaise et tamoule en se rassemblant autour de ces traditions culturelles et cultuelles léguées par les anciens.

CF


Kanalreunion.com