Culture et identité

La Corse a aussi son Musée

Valorisation de la culture et de l’identité

Céline Tabou / 15 septembre 2010

La Guyane aura sa Maison, la France aura aussi sa Maison, et la Corse a déjà son musée. Mais à La Réunion, un membre du bureau politique de l’UMP arrivé à la présidence de la Région décide de casser la Maison des civilisations et de l’unité réunionnaise. La succession des projets culturels menés sur le territoire de la République démontre que la raison profonde de l’arrêt de la MCUR, c’est la négation de la nécessité de valoriser la culture du peuple réunionnais.

En visite sur l’île de beauté en juillet, Frédéric Mitterand, a inauguré le Musée de la Corse qui regroupe un patrimoine riche, mobilier et immobilier, dans les domaines de la musique, danses, poèsie... Conforme au "Plan Musée en Région", pour la période 2011-2013, décidé par le ministre de la Culture, le Musée de la Corse a les mêmes objectifs que la MCUR. Cependant, par une décision politique, ce lieu de "richesses culturelle" n’ouvrira pas ses portes.
A l’heure où les cultures corses, guyanaises, et l’histoire de France ont droit à des lieux qui leur sont spécifiques, à La Réunion, le nouveau président de la Région préfère casser la Maison des civilisations et de l’unité réunionnaise.
Les arguments de Didier Robert contre la Maison des Civilisations et de l’Unité réunionnaise sont nombreux, mais n’ont plus aucune valeur aujourd’hui. En effet, le gouvernement a décidé de soutenir les régions à investir dans des infrastructures visant à exposer au monde, mais aussi à leurs habitants, la richesse de leur culture.

Des arguments qui n’ont plus cours

Le prix : Didier Robert parle du "gaspillage" de 67 millions d’euros. Ce montant est pourtant inscrit dans un document de programmation impliquant l’État et l’Europe, et prenant en compte la structure et le fonctionnement. Face à cet argument, certains ont considéré que le coût était trop élevé en pleine crise financière. Cependant, la Maison de l’histoire de France va coûter 80 millions, ne serait-ce que pour la construction.
L’opportunité : Didier Robert a indiqué que le moment n’était pas propice pour construire un lieu rassemblant toutes les cultures de l’île. Cependant, le public a été enthousiasmé par ce projet, visant à promouvoir la culture réunionnaise. L’arrêt de la MCUR n’est-il pas un moyen de nier la culture du peuple réunionnais, devant être reconnue de tous.

Céline Tabou


Kanalreunion.com