Culture et identité

La culture chinoise à l’honneur

Premier Festival du Film chinois de La Réunion

Céline Tabou / 17 septembre 2010

Le consul général de Chine, Zhang Guobin, accompagné des présidents des cinq associations organisatrices, AROC, Commerçants du Zhejiang, Guan Di Saint-Pierre, Panthères Club, Route de la Solidarité, avec le soutien de la Fédération des associations chinoises de La Réunion, ont présenté le programme de ce premier festival du film chinois.

Du 22 au 28 septembre, six grands succès du box-office chinois seront projetés dans les salles réunionnaises. Le Rex 2 de Saint Denis, et le Plaza 1 de Saint Pierre espèrent accueillir entre 2.500 et 3.000 spectateurs.
« Dans la suite des échanges créés entre la Région Réunion et la Chine, nous avons tenu à organiser ce Festival du film chinois, qui sera le premier d’une longue série », explique Jerry Ah Hee Ayan, président de la Fédération des associations chinoises de La Réunion. Parrainé par Zhang Guobin, Consul général de Chine à La Réunion, l’objectif de cette manifestation est de montrer la culture chinoise, déjà connue des Réunionnais, et d’envisager une coopération entre La Réunion, terre de tournage, et l’industrie du cinéma chinois. « Je pense que c’est une première à La Réunion, une semaine de film chinois, c’est une manière de montrer le cinéma chinois, et pas seulement hongkongais et taïwanais, qui sont les plus connus », explique le Consul.

Des films d’auteur, mais de réalisateurs célèbres

Ce festival réunit des films fournis par le consul général de Chine, explique Jerry Ah Hee Ayan. Ce dernier est revenu sur les raisons de ce festival, « il s’agit d’une ouverture sur la culture chinoise, à travers un éventail de films en mandarin sous-titré en français ».
Devenu spécialiste des films chinois, Georges Chane-Tune, explique que les films "sont du style continental, et non hongkongais, ou de Formose". Le but est de montrer la beauté de la culture chinoise, « je tiens à indiquer que des réalisateurs connus mondialement, sont des Chinois, John Woo, Zhang Yimou, il est aujourd’hui important de montrer que le cinéma continental est aussi bon que celui de Formose, ou Hong Kong », indique George Chane-Tune.
Six films : "Nid d’oiseau", "Le mariage d’Erma", "Lotus Lantern", "The Knot", "Héros de guerre", et "The longest night in Shanghai", sont des films d’auteur mettant en avant des romances, drames, et film de guerre. « L’objectif est de montrer la culture chinoise, mais aussi les ethnies qui vivent en Chine, un film d’animation, et trois films à succès » (“The Knot”, “The longest night in Shanghai”, et “Héros de guerre”).

Céline Tabou


Kanalreunion.com