Culture et identité

La culture indienne à l’honneur

Nouvel An tamoul 5113 à Saint-André

Témoignages.re / 7 avril 2012

Saint-André souhaite faire de la diversité culturelle une richesse pour son territoire. Forte de son engagement à valoriser les cultures d’origine en associant tous les acteurs à Ieur rayonnement dans la ville, la municipalité propose au fil de l’année des manifestations de qualité : Fête des Lanternes, Jour du Nouvel An tamoul, Koloss Festival, Dipavali, 20 Désanm. Fruits d’un travail en équipe, ces festivités illustrent la volonté du Maire et de ses Conseillers de souligner que Saint-André est bien la Ville des Lumières.
Après la Fête des Lanternes, la Ville de Saint-André a le plaisir d’offrir à sa population une manifestation tout aussi éclatante : Le Nouvel An tamoul. Les 14 et 15 avril au Parc du Colosse, la culture indienne sera donc mise à l’honneur pour marquer avec des milliers de Tamouls ce début de l’année 5113.

A travers son village traditionnel, ses dizaines de spectacles en couleurs, ses expositions et colloques, la manifestation du Nouvel An tamoul continue d’étoffer sa programmation pour séduire les visiteurs friands des traditions. Sous l’impulsion de l’Association Culturelle Maryen Péroumal, elle constitue un temps fort de partage des connaissances, des valeurs et des savoir-faire de la culture indienne.

Installé au cœur du Parc du Colosse, le Village indien sera composé de 45 ateliers d’initiation et de découvertes des arts comme la Gastronomie avec dégustation : Cuisine du Tofou (David Narayanin) - Cuisine métro-indien (Restaurant “Régal Est” - Ratenon Yannis) - Cuisine traditionnelle (Mme Coindin) - Cuisine végétarienne (Association Sankirtan) - Pâtisserie indienne (Virassamy Migui) et les Epices et senteurs avec dégustations : Tisanes (Durier) - Expo épices (Associations Karma Deva).

Des Expositions et initiations sont également au programme : Karom (Billard indien) - Instruments de musiques (Canjamale Denis) - Musique et livres sacrés (Association Sankirtan) - Décoration statues indiennes (Janicky Lionel)

- Tambours (Moutiapoullé Mathieu) - Sabres (Association la Saline) - Photos religieuses (Richel Ponapin) - Costumes bal tamoul et instruments de musique (OPNTT) - Vêtements de danse et de drapage de saree (Association Siva Soupramanien)- Vêtements indiens (Ponama) - Arbre généalogique (Souprayenmestry) - Tableaux indiens (Antoine Melado) - Bien-être (Sinimalé Marie-Claire - Charma Acktéa) - Expo Jacko (Asso Karma Deva) - Expo objets de cultes.


• Découvertes

- Astrologie (Swami Balagi)

- Astronomie (Dourouva)

- Yoga (Papou Lingam Claude)

- Philosophie et calligraphie (Bramatchari Akilesh)

- Calendrier et Vannakam Tu (Fédération)

- Fabrication de masque (Nam Palli)

- Henné (Virassamy Roseline)

- Kolam et Rang (Janicky Lionel)

- Langue et écriture Association (Nam Palli)

- Histoire de Maryen Péroumal

- Connaissances du végétalisme (Association des végétaliens de La Réunion)

- Tressage feuille coco (Fabrice Caillasson)


Ateliers pour enfants
- Peinture pour enfants, sanskrit (Association Nam Palli et Seva)

Spectacle en continu
Samedi 14 avril 2012
10h : Ouverture des ateliers
16h00 : Inauguration : Discours du maire et visite du village Hommage à Ganesh avec l’association Maryen Péroumal de Saint-André
Prestation de danses avec le Centre culturel tamoul de La Réunion Animation du Village avec la danse du tigre de l’Association Pouli Varsam de Saint-Pierre
17h45 : Prestation de danses avec l’Association Brishna de Piton Saint-Leu
18h30 : Prestation de danses avec l’Association Siva Soupramanien de Saint-Benoît
19h15 : Prestation de danses avec l’Association Surya Dance de Saint-André
19h30 : Prestation de danses avec l’Association Pondysuperstar’s de Sainte-Marie
20h00 : Election Miss India et nuit intense avec le feu, le serpent, verre et contorsion, la corde.

Dimanche 15 avril 2012
10h00 : Ouverture des ateliers
15h30 : Spectacle de Jacko dans le village
16h00 : Dialogue inter-religieux avec Monseigneur Aubry, Swami Adwayananda, Issop Banian
16h45 : L’histoire de Lakshmi racontée par Jessie Ferrère
15h15 : Prestation de danses avec l’Association Muttamij Allayam de Saint-André
17h45 : Prestation de danses avec l’Association Akshaya de Sainte-Marie
18h30 : Prestation de danses avec l’Association Môhini de Saint-André
19h15 : Prestation de danses avec l’Association Vijaï’s Production Number One de Saint-Denis
20h00 : Feu d’artifice


Un parfum de culture indienne à la Médiathèque A. Lacaussade

• Conférences
- “Comprendre la cérémonie tamoule de la marche sur le feu” par Patrice Louaisel le 14 avril à 18h

- “Iconographie hindoue réunionnaise, l’héritage des engagés indiens” par Coraline Parthenay le 17 avril à 18h

• Ateliers
- Calligraphie et approche philosophique par le Bramatchi Akilesh le 11 avril de 9h à 12h

• Exposition
- “La vie ancienne dans les temples”, exposition de tableaux de Ponapin Richel


Au cœur des traditions tamoules

• Signification
Le Jour de l’An qui arrive en général le 13 avril, parfois le 14, est un jour de très grande importance pour tous les Tamouls où qu’ils se trouvent et quelles que soient leurs religions. C’est le jour où le soleil entre dans la constellation du Bélier du Zodiac après y voir fait un cycle complet. Comme beaucoup de systèmes dans le monde, le calendrier tamoul est basé sur le mois solaire. Le mot tamoul pour “mois” est “tingal” qui est aussi le mot désignant la lune. Cela signifie que tous les Tamouls auparavant basaient leur calendrier sur le mois lunaire qui allait d’une pleine lune à l’autre. Plus tard, ce système a été abandonné en faveur du calendrier solaire. On attend du jour du Nouvel An qu’il apporte une nouvelle vie et le bonheur à tous. Ce jour-là, des résolutions positives sont prises. Nous devons donc faire attention à ne pas avoir de pensées négatives, ni d’exprimer de mauvaises paroles ou de faire de mauvaises actions. La croyance veut que si on réussit ce premier jour de l’année, le reste sera plus facile et ce sera une année heureuse.

• Les pratiques
Dans les familles indiennes, la tradition veut qu’une poujâ soit faite en l’honneur du Dieu Soleil dans un espace ouvert. Toute la maison est nettoyée et lavée. Un coin de la cour est nettoyé et décoré de dessins appelés « kolams ». Dieu, qui est omniprésent, est invoqué dans le Soleil et la poujâ est faite sur un cône de safran placé sur un petit autel de bois ou en brique. De chaque côté se trouve une lampe sur pied, et une offrande de riz est faite sur une feuille de bananier. Le neï, sucre et bananes sont ajoutés en plus des traditionnelles noix de coco et feuilles de bétel. La poujâ est une sorte de bienvenue à la nouvelle année. Puis les offrandes sont partagées entre les participants et les travailleurs. La nouvelle année tamoule annonce aussi l’arrivée de l’été dans le Tamij Nâdou. Traditionnellement, ce jour-là, la distribution d’éventails faits de feuilles de palmiers et de lait caillé pour apaiser la soif des voyageurs est considérée comme un devoir sacré. Cette distribution continue pendant plusieurs mois. En ce jour sacré, la lecture du panchagam ou almanac hindou est un rituel important pour les communautés rurales.


Kanalreunion.com