Culture et identité

"La guerre Cilaos" : « in zistoire vrai » — 4 —

Nout mémwar

Témoignages.re / 17 févrié 2012

Vendredi dernier, dans cette chronique hebdomadaire consacrée à "nout mémwar", "Témoignages" a publié la troisième partie d’un document très intéressant rédigé en 1966 par Jean-Claude Legros et paru dans une revue du P.C.R. ("Réalités et Perspectives") sous le titre « La guerre Cilaos ». Un document rédigé en créole réunionnais, dans une graphie d’il y a près d’un demi-siècle. Voici la suite de ce document, avec la fin du chapitre 3, qui raconte l’arrivée à Cilaos en 1744 du chasseur d’esclaves marrons appelé Mussard et sa répression criminelle des combattants de la liberté, ainsi que la résistance de ces derniers aux esclavagistes. Les intertitres sont de "Témoignages".

- 1744 : Mussard i décide monte Cilaos. Mais li fait pas comme dann temps Labourdonnais, li rassanm in l’équipe 10-12 boug, i marche plus vite, i fait pas désorde.

- Avril 1744 : Mussard i monte la Rivière Saint-Étienne jusqu’à Bras-de-Cilaos.

- 14 avril : zot i tonm su in marron l’après chasse cabri, zot i tué le boug.

- 15 avril : en l’air dans in l’ilet, zot la trouve in village navé 6 case, toute té vide. Na riyen qu’inn fanm lavé resse là. Quand elle la rode chappé, bonna la tué ali.

- Octobre 1744 : zot i arrive l’Ilet-à-Corde, zot i oi deux fanm l’après sauvé, zot i criye arrête, mais bonna i écoute pas, i file dans la pente. Zot i gaingne trape inn vivant, l’aute zot i tué.

Zot i trape Marianne

L’Ilet Apère zot i tué in marron, zot i trape in aute, i appelle Marianne. Zot i promet Marianne i tuera pas li, si li amène azot camp de Pitse. Mais quand zot i arrive là-bas, na in marron en l’air i empêche azot monté, i fait déboule gros-gros cap su zot. Quand zot i vient à bout demonté, na pu personne.

- 1744-1751 : dann cirque Mafate, Mussard i passe soit par la Rivière-des-galets, soit par col Taïbit. Li trouve deux-trois camps l’îlet Roche-Plate, mais lé vide.

- Septanm 1751 : Mussard i tué Mafa, ou Mafate, ec son fanm Rahariane.

Toute la fine sauvé


- Octobe 1751 : Mussard i remonte la Rivière Saint-Etienne, li passe l’Ilet-à-Corde, Bras-de-Saint-Paul, Ti-Bénare. Li trouve in l’îlet nana 3 boug sanm inn fanm ec in marmaille 8 an.
Bonna i rode chappé. Li tué le fanm, té i appelle Souya, ec deux boug, Jean-Baptiste ec Grégoire.
Avann mort, Grégoire i dit Mussard l’aute côté-là-bas na encore deux camps, inn na 30 case, l’aute na 17.
Na 70 marron i resse là sanm zot famille. Mais quand la bann Mussard i arrive, toute la fine sauvé, le chien lavé senti l’odeur.

(A suivre…)


Kanalreunion.com