Culture et identité

La mémoire des grands hommes ne meurt jamais

Il y a 130 ans disparaissait le génie Edmond Albius

Témoignages.re / 9 août 2010

Si aujourd’hui la vanille est reconnue sur le plan mondial, on le doit grâce à un enfant de Sainte-Suzanne, un esclave, Edmond Albius. Il est mort le 9 août 1880 dans une grande pauvreté.

Nous sommes en pleine période de l’esclavage. Un jeune orphelin de Sainte-Suzanne élevé par Féréol Bellier Beaumont (gros propriétaire) fait une découverte extraordinaire et exceptionnelle. Sa perspicacité l’amène à découvrir le procédé de fécondation artificielle de la vanille. Il n’a que 12 ans. Il a réussi là où de grands spécialistes dont Charles Morren en 1863 ont échoué. En cette période de l’esclavage, beaucoup de voix s’élèvent pour contester cette découverte. Pourquoi, parce qu’Edmond est noir, esclave.

Toujours est-il que la vanille devient enfin une véritable culture d’exploitation à La Réunion bien sur mais aussi sur le plan mondial. Elle représente aujourd’hui encore de grandes richesses pour de nombreux pays du monde. Beaucoup tireront profit grâce au génie Albius mais pas l’intéressé. Son travail ne sera jamais reconnu, il restera jusqu’à ses derniers jours, esclave, totalement dans l’oubli. Il meurt le 9 août 1880 à l’hôpital de Sainte-Suzanne dans la misère, la pauvreté.

130 ans après sa mort, deux stèles lui sont consacrées sur le territoire de la commune de Sainte-Suzanne à Liberté Bellevue et à l’entrée du Bocage. Pour ne pas oublier l’histoire. Bernard Batou, écrivain passionné de l’histoire de Sainte-Suzanne rappelle qu’il a fallu attendre 1980, année de l’élection de Lucet Langenier pour faire revivre cette page de l’histoire de notre île. « Edmond Albius a marqué l’histoire de notre pays et du monde. Il fait partie des grands hommes à qui nous devons toute la reconnaissance et la fierté. Sa vie mérite d’être connue, valorisée et enseignée. D’où la nécessité de mettre en place tout un travail de mémoire afin de transmettre à la nouvelle génération son histoire, les richesses de l’histoire réunionnaises. Comme on dit, la mémoire des grands hommes ne meurt jamais… ».

L’Association ville animée de Sainte-Suzanne rendra hommage à Edmond Albius à l’occasion d’une grande randonnée des vacances le dimanche 15 août prochain. Une association qui s’implique activement dans le domaine de la valorisation des lieux de mémoire de Sainte-Suzanne qui sont nombreux et riches. « Franche Terre, Bel Air, Bagatelle, Trois Frères, La Renaissance, Liberté-Bellevue, Quartier-Français, La Marine… tous les quartiers de Sainte-Suzanne ont leur histoire et représentent des lieux de mémoires. Notre objectif c’est de mettre en valeur tous ces sites, organiser des visites guidées pour les écoles, la population, les touristes… La mémoire de notre ville doit impérativement être prise en compte dans la politique de développement de la commune. Il y a un gros travail à faire et chacun doit y apporter sa modeste contribution pour continuer à faire vivre et à enrichir notre histoire », ajoute Éric Bourly de l’Association ville animée. Ce travail de mémoire aboutira à la réalisation d’un grand livre sur les lieux de mémoire de Sainte-Suzanne préparé par Bernard Batou.

Il convient de rappeler que Sainte-Suzanne fut une des premières communes productrices de vanille dans les années 1980-90. Les agriculteurs furent nombreux à se lancer dans cette culture de diversification notamment à Bras-Pistolet, Deux-Rives, Bellevue… Mais les maladies et les cyclones ont totalement freiné le développement de cette culture qui se fait très rare aujourd’hui. Mais l’ouverture de la Maison de la Vanille au Grand Hazier permet plus que jamais de garder en mémoire cette culture et de faire vivre la mémoire d’Edmond Albius.



Un message, un commentaire ?



Messages






  • Bonjour au journal OnZe Web, après avoir lu l’article, j’ai le souhait, de m’exprimer, concernant l’inventeur de la vanille, Fabius, il de toute évidence normal, et en son honneur, de faire valoir ce qui est de droit. Pourquoi le prévilège reviendrait à quelqu’un qui le ne mérite pas, et j’encourage les gens de couleurs à plus que jamais, faire part de la vrai histoire de tous ceux qui méritaient, la célèbrité, par rapport à leur oeuvre, pour hier, et pour demain !!!

    Article
    Un message, un commentaire ?


Kanalreunion.com