Culture et identité

La Mulâtresse Solitude (1772-1802) - Guadeloupe

100 noms pour le 10 mai avec la MCUR

Témoignages.re / 6 mai 2010

Ceux qui la redoutent, c’est-à-dire les partisans de l’esclavage, disent d’elle qu’elle laisse « éclater, en toute occasion, sa haine et sa fureur ! ».

La Mulâtresse Solitude (nom qu’elle s’est elle-même donné), s’est battue avec ferveur depuis son enfance pour la liberté. Née à la suite du viol de sa mère captive par un « blanc » sur un navire négrier, elle s’évade de la plantation, dès son adolescence, pour devenir marronne. Elle connaît la première abolition de 1794, votée par la Convention. Mais lorsque Napoléon Bonaparte rétablit l’esclavage, en 1802, elle se rallie à l’appel de Louis Delgrès et combat à ses côtés pour la liberté.
Capturée enceinte lors de la bataille du 8 mai, elle est pendue le 19 novembre 1802, au lendemain de son accouchement.


Kanalreunion.com