Culture et identité

La troupe Lampyre en spectacle au LP Paul Langevin

Promotion de l’éducation artistique

Sophie Périabe / 3 novembre 2010

Aujourd’hui dès 10h30, la troupe Lampyre, venue tout droit du Burundi, se produira devant une soixantaine d’élèves du lycée professionnel Paul Langevin de Saint-Joseph. A la suite du spectacle “Quitte ou double”, les comédiens visiteront les ateliers techniques en compagnie de la classe de Terminale électronique. Une rencontre artistique programmée dans le cadre d’un jumelage entre le lycée et le Théâtre des Bambous de Saint-Benoît.

Après avoir travaillé avec le Théâtre des Bambous l’année dernière sur la création d’une classe à PAC (Projet artistique et culturel), le lycée professionnel Paul Langevin renouvelle le partenariat cette année, dans le cadre cette fois d’un jumelage.
« L’objectif est d’initier les élèves aux arts et, dans ce cas, au théâtre », indique Martial Lucas, professeur au lycée professionnel.
Le Théâtre des Bambous, quant à lui, a pour mission de promouvoir l’éducation artistique auprès des scolaires. Pour cette année scolaire 2010-2011, le Théâtre a programmé un parcours « École du spectateur” pouvant concerner deux domaines : le théâtre et la musique. Ce parcours prend la forme de rencontres entre les élèves et les artistes.
Et c’est la troupe Lampyre (qui signifie luciole) de Freddy Sabimbona qui a été choisie pour initier des jeunes Réunionnais au théâtre.
Africain du Burundi, Freddy Sabimbona est un jeune talent dans son pays ; avec ses deux compères, Bienvenu Niyomgabo et Stanislas Kaburungu, ils forment la troupe Lampyre.
“Quitte ou double”, c’est l’histoire de trois étudiants qui s’apprêtent à passer un énième examen. Ils angoissent en pressentant l’échec… tout en ayant pleinement conscience que la réussite, quoiqu’impossible, serait de toute façon de peu d’utilité dans leur société.
Que faire lorsqu’on a cessé de croire au système éducatif ? La fin justifie-t-elle les moyens ?
Une réflexion, non dénuée d’humour, sur le (dys)fonctionnement de nos sociétés contemporaines.
« Nous pensons que cette problématique autour de la scolarité trouverait un écho particulier auprès des jeunes », explique Isabelle Pillot, chargée de la programmation au Théâtre des Bambous. D’autre part, pour ces jeunes Burundais, coup de cœur de Robin Frédéric, directeur artistique du Théâtre des Bambous, c’est l’occasion de jouer pour la première fois hors du Burundi, pays peu connu situé en Afrique de l’Est.
Le Théâtre des Bambous est ainsi en jumelage avec 9 lycées de l’île, « bénédictins tout d’abord, ensuite dans le Nord et l’Ouest, dans le Sud, nous travaillons avec le lycée Paul Langevin ».
Le lycée professionnel reçoit aujourd’hui la troupe pour une représentation de “Quitte ou double”. Prévu à 10h30, le spectacle sera suivi, « à la demande des comédiens, d’une visite des ateliers techniques par les élèves d’Électronique. Ces derniers pourront échanger avec les artistes, et les comédiens pourront voir ce qui se fait aujourd’hui dans ces ateliers », rajoute Martial Lucas.
Cette rencontre est donc le premier acte, « le premier objet pratique » de ce jumelage entre le LP Paul Langevin et le Théâtre des Bambous. Une affaire à suivre…

 Sophie Périabe 


Kanalreunion.com