Culture et identité

Le combat continue pour la valorisation des cultures et cultes tamouls à La Réunion

Lôgambal Souprayen Cavéry élue présidente de la Fédération Tamoule

LB / 15 mai 2015

Ce jeudi 14 mai, la Fédération Tamoule de La Réunion a tenu une conférence de presse pour présenter les nouveaux responsables de son organisation, élus à l’assemblée générale du 8 mai dernier au temple de Saint-Paul. La nouvelle présidente, Lôgambal Souprayen Cavéry, première femme élue à cette responsabilité, était entourée de plusieurs autres membres du Conseil d’administration, dont le secrétaire et ex-président, Daniel Minienpoullé.

JPEG - 53.8 ko
Lôgambal Souprayen Cavéry, la nouvelle présidente de la Fédération Tamoule de La Réunion, entourée d’autres responsables de l’organisation, dont le secrétaire Daniel Minienpoullé.

La Fédération Tamoule de La Réunion, fondée en 1971, rassemble 82 associations cultuelles et culturelles hindoues du pays et elle renouvelle tous les trois ans de façon démocratique son Conseil d’administration « dans l’union et la fidélité à nos ancêtres esclaves et engagés pour vivre pleinement au sein de la société réunionnaise », selon la présidente. Lôgambal Souprayen Cavéry, âgée de 36 ans, maître de conférence à l’Université de La Réunion en sciences du langage, affirme qu’elle « hérite d’une structure bien mise en place, qui a déjà réalisé et préparé de nombreux projets, grâce à l’équipe précédente et à son président qui ont effectué un travail remarquable ».

Elle a également annoncé que de nouveaux projets seront mis en œuvre afin de continuer à valoriser les atouts des cultures et cultes tamouls à La Réunion, par le dialogue entre les responsables des divers temples et associations culturelles hindoues réunionnaises. Elle a cité par exemple la mise en place d’une structure de formation à vocation multiple comme l’enseignement de la langue tamoule, ainsi que l’ouverture au monde par la création d’un site internet pour développer les liens avec les diasporas indiennes, les échanges socio-économiques et culturels avec l’Inde, etc.

Ce travail s’appuiera sur des actions déjà mises en œuvre comme l’accord de partenariat avec la Chambre de Métiers de La Réunion pour cultiver l’architecture tamoule dans le pays, la Convention Obsèques Vaïkoundam, le travail audio-visuel avec les émissions cultuelles et culturelles sur Télé-Kréol, etc. Un autre combat à poursuivre est celui pour le partage équitable des congés entre les diverses communautés religieuses réunionnaises et « il faut une collaboration des responsables politiques à ce sujet », a rappelé Daniel Minienpoullé.

Lôgambal Souprayen Cavéry a aussi signalé à propos de la réforme des collèges actuellement en débat parlementaire, que des discussions sont en cours avec le Rectorat et l’Université de La Réunion pour renforcer l’enseignement de la langue et de la culture tamoules dans le pays. Enfin, elle a exprimé sa satisfaction de l’arrivée de nouveaux jeunes responsables à la Fédération, avec un renforcement des liens inter-générationnels dans son organisation.


Kanalreunion.com