Culture et identité

Le curcuma et la “rouroute” an fèt

10 et 11 septembre à la Plaine des Grègues

Témoignages.re / 10 septembre 2011

La troisième édition de journées Curcuma et Rouroute se déroule le week-end du 10 et 11 septembre 2011 à La Plaine des Grègues.

Guibert Hoareau producteur de curcuma et de rouroute à la Plaine des Grègues met à l’honneur sa production. Il présentera sa production de curcuma et de rouroute depuis sa plantation, sa récolte et les différentes phases de transformation. Le curcuma connu aussi sous le terme de « safran pays » dans l’île et la Rouroute reste les emblèmes de la Plaine des Grègues. Pour les visiteurs, c’est l’occasion de découvrir leurs racines rugueuses et leurs poudres colorées très recherchées.

• Renseignements et réservations
Guibert Hoareau : 0692 66 59 48


L’arrow-root ou “la rouroute”

L’arrow-root ou Marante est une plante originaire des régions tropicales, mesurant entre 20 et 30 centimètres de hauteur avec un feuillage dense et toujours vert. Sa racine est utilisée depuis des siècles pour ses propriétés nourrissantes et médicales. À la Réunion, son nom a été transformé en “rouroute”.
On extrait des racines de l’arrow-root une fécule qui peut servir comme :

- adjuvant alimentaire (épaississant),

- ingrédient de base en pâtisserie ou confiserie (“bonbons la rouroute”),

- régulateur du fonctionnement intestinal en cas de diarrhées.


Le curcuma

Le curcuma est une plante herbacée vivace pouvant atteindre 1 mètre de haut. On utilise la racine (le rhizome) séchée et réduit en poudre comme épice. À la Réunion, on l’appelle communément “le safran pays” À ne pas confondre avec le safran (l’épice).
Le Curcuma en poudre entre couramment dans les mélanges d’épices de la cuisine indienne, en particulier le curry. Il est très utilisé également dans la cuisine réunionnaise. Pour préparer la poudre, il faut faire enlever la racine, le nettoyer, le faire sécher au soleil, puis le réduire en poudre. Il a alors perdu les trois quarts de son poids. Sa saveur est poivrée et très aromatique.
“Dans le monde...
Le Curcuma est utilisé comme médicament traditionnel pour le traitement des maladies de peaux, en particulier en Inde et à l’île Maurice dans le traitement de la gale.
Le Curcuma est l’objet de recherches actives.”
On remarque que le cancer du côlon est statistiquement moins présent dans les régions où on le consomme régulièrement. Il semble que le principe actif du curcuma, la curcumine, aide à stimuler les cellules du système immunitaire contre certaines maladies du cerveau. Exemple : la maladie d’Alzheimer.
Les usages reconnurent du curcuma :

- traiter les troubles digestifs,

- usage traditionnel,

- traiter les ulcères gastriques et les troubles hépatiques ; soulager les troubles inflammatoires (arthrite rhumatoïde, trouble menstruelle),

- usage externe — traiter les inflammations de la peau et les blessures,

- prévenir le cancer ; servir d’adjuvant dans le traitement du cancer,

- traiter les ulcères gastriques,

- réduire l’inflammation.


Kanalreunion.com