Culture et identité

Le Nouvel An tamoul sous la protection de la déesse Karli

Festivités du 13 au 17 avril à Sainte-Suzanne

Témoignages.re / 13 avril 2010

Yolande Pausé, Maire de Sainte-Suzanne, et son Conseil municipal ont l’honneur de vous inviter aux festivités du Nouvel An tamoul, grande fête réunionnaise, du 13 au 17 avril.

Dès ce soir, les festivités du Nouvel An tamoul 5111 commencent à Sainte-Suzanne. La municipalité a voulu cette année « retourner aux fondamentaux, à l’essentiel », explique Angelina Imira, Adjointe déléguée à la Culture. Comme toutes les communes, Sainte-Suzanne se heurte à des contraintes budgétaires. Mais pour autant, la fête ne sera pas moins belle pour cette année 5111, placée sous la protection de Karli, déesse de la guerre. Vel Mounigan, Président de la chapelle Front de mer, attend d’elle plus de dignité, de tolérance, de paix pour une année qui s’annonce difficile. Une mauvaise année comme en 1950-51, affirme Vel Mounigan.
La culture sera au rendez-vous de ce Nouvel An avec les danses, le défilé de chars et, nouveauté cette année, le bal tamoul, appelé aussi nalgon ou nardegom. Au terme « théâtre », Vel Mounigan préfère celui de « mise en scène » chantée, très populaire dans le Sud de l’Inde. L’héritage des engagés indiens sera donc à l’honneur demain, Jour de l’An tamoul, à partir de 19 heures au Centre régional de boxe française et moring de la Marine.
« Le bal tamoul est une tradition que nous ont laissée les engagés indiens et qui se jouait encore il y a 40 ans. C’est une forme de théâtre des villageois qui donne vie aux mythes et légendes de la culture tamoule », explique Patrick Soubaye, l’un des comédiens, qui assistera sur scène Alexis Marimoutou, l’un des plus anciens vartials, lequel a reçu le Prix Zarboutan Nout Kiltir 2009. Le nalgon se jouait autrefois dans les mariages tamouls, les fiançailles, ou encore les cérémonies. Il était interdit par les propriétaires du temps de l’engagisme. Depuis 1981, on assiste à un retour de cette tradition, affirme Vel Mounigan.
Demain, le nalgon interprétera l’histoire de Marde Virin. « Nous proposerons un extrait, mais pas un bal complet. Nous chanterons en tamoul et quelqu’un se chargera de traduire en créole », ajoute Patrick Soubaye. Un bal tamoul se prolonge généralement jusqu’au petit matin, mais celui-ci devrait durer trois heures.

Près de 300 danseurs pour le bouquet final

La municipalité a voulu donner vie à la place de la mairie, au Centre régional de boxe et de moring (un outil multifonctionnel de la commune, capable d’accueillir le patrimoine de La Réunion, le moring comme le bal tamoul) et au Bocage pour ce Nouvel An. Une dizaine d’associations de danses bollywood et kollywood devraient se succéder dès ce soir au Centre régional de boxe et de moring jusqu’à vendredi, et demain soir place de la mairie.
Le samedi sera une journée d’ouverture à la population de toute l’île, avec une quinzaine d’associations, soit 300 danseurs. Angelina Imira a souhaité saluer « l’engagement des associations pour la valorisation de notre culture ». Les consuls de l’Inde, de Madagascar et de Chine ont été invités à participer aux festivités. Une façon d’ouvrir ce Nouvel An aux autres cultures. Les festivités se termineront avec le traditionnel défilé de chars, depuis la mairie jusqu’au Bocage, pour le spectacle culturel final et le feu d’artifice à 22 heures. Pouttandou vajtoukkel.

EP


Programme

• Place de la mairie
- Mercredi 14 avril à 17h30 : spectacle de danse par les associations.

• Centre régional de boxe et moring de la Marine
- Mardi 13 avril à 18 heures : spectacle de danse des associations Salangaï et Illam Nattchattiram

- Mercredi 14 avril à 19 heures : bal tamoul par l’association Draupadi Amen

- Jeudi 15 avril à 18 heures : spectacle de danse des associations Durga Kovil et Akshaya

- Vendredi 16 avril 18 heures : spectacle de danse des associations CCRI et Mohini

• Bocage
- 17h15 : animation sur la place de la mairie

- 18 heures : grand défilé de chars dans la ville

- 19 heures : début du spectacle son et lumière sur le podium

- 22 heures : feu d’artifice


Kanalreunion.com