Culture et identité

Le ‘’Poilu de Mafate’’, un symbole fort des Réunionnais au service de la France

Commémoration de la fin de la 1ère Guerre Mondiale

Témoignages.re / 12 novembre 2014

Ce mardi 11 novembre, dans toutes les communes réunionnaises comme en France, a été célébrée la fin de la ‘’Grande Guerre’’ de 1914 – 1918, qui a fait environ 9 millions de morts et 20 millions de blessés sur plusieurs continents. Par malheur, environ 15.000 Réunionnais ont été obligés d’une façon ou d’une autre de participer à cette guerre entre grandes puissances coloniales, et plus de 1.500 d’entre eux y ont perdu la vie.

JPEG - 54.1 ko
La statue du ‘’Poilu de Mafate’’, devant la statue en hommage aux quatre esclaves rebelles décapités à Saint-Paul en 1812 après la révolte de Saint-Leu.

D’où l’importance de cultiver la mémoire de cette tragédie vécue par nos ancêtres, afin de prendre conscience à quel point depuis 351 ans des Réunionnais ont été mis au service de la France de diverses manières. Mais que fait la France pour respecter les droits fondamentaux du peuple réunionnais et pour réparer les crimes dont beaucoup de nos compatriotes ont été victimes de l’État colonial tout au long de notre histoire ?

Voilà une des questions que l’on pouvait se poser ce mardi matin à Saint-Paul, lors de la cérémonie commémorative de cette guerre de 14-18, organisée sur le square de l’Appel du 18 juin 1940. En effet, à cette occasion, a été inaugurée un symbole fort de ces Réunionnais au service de la France ; il s’agit de la nouvelle statue réalisée par le talentueux sculpteur Marco Ah-Kiem et intitulée ‘’Le Poilu de Mafate’’.

Cette statue représente le Mafatais Jacob Gaze, envoyé en France sur le front des Ardennes en mai 1917 et décédé à La Réunion en 1960 des suites de la guerre. Plusieurs personnalités sont intervenues pour lui rendre hommage lors de cette inauguration ; en particulier Cyrille Melchior, adjoint au maire, l’historien Mario Serviable, à l’origine de cette réalisation avec l’adjoint Claude Moutouallaguin, Marco Ah-Kiem et une petite-fille de Jacob Gaze.

JPEG - 48 ko
Parmi les intervenants lors de cette cérémonie, le sculpteur Marco Ah-Kiem.


Kanalreunion.com