Culture et identité

Le Port, ville mondiale de la culture

Avec la MCUR, la participation de La Réunion à l’industrie culturelle planétaire

Céline Tabou / 28 avril 2010

Le Port accueille de nombreuses associations culturelles, le Kabardock, le Théâtre sous les arbres, et prochainement le Zenith et la Maison des Civilisations et de l’Unité Réunionnaise, Le Port s’inscrit dans la continuité la politique culturelle mise en place depuis 40 ans. Ce carrefour des cultures a créé un lieu de rencontre des civilisations. Dans un monde où émerge la notion de réseaux et de pôles, Le Port devient une plate-forme d’échanges entre La Réunion et le monde, c’est le hub réunionnais de la culture.

La décision de construire le Zenith et la MCUR au Port revêt une symbolique particulière. Sur le plan historique, Le Port a développé une politique culturelle ouverte vers le monde, avec des échanges et des centres culturels, mais sur le plan culturel, Le Port pourra avoir le titre de "ville mondiale de la culture", car la MCUR et le Zenith accueilleront des milliers de gens venus du monde entier.

Carrefour des cultures et des idées

La commune du Port a été fondée le 22 avril 1895, c’est le lieu d’acceuil de toutes les civilisations. Les habitants du Port, 2.080 au départ, sont venu d’ailleurs : Asie, Afrique, Océan Indien et Europe. Chacun a apporté avec lui sa culture, ses rites et traditions, son savoir faire et son mode de vie. Au cours des siècles qui ont suivi, toutes ces connaissances ont forgé la réputation du Port, carrefour des civilisations et des idées. Non seulement Le Port, mais toute l’île. Les arrivants (engagés ou non) ont construit Le Port, celle-ci s’organise, prend forme et s’aggrandit.
Première commune industrielle de l’île, avec la venue de milliers d’ouvriers, Le Port est le lieu où s’est fondé le premier syndicat général du personnel du CPR, et le syndicat des dockers. La Fédération Réunionnaise du Travail a été créé au Port en 1936. Le Port possède une forte tradition de luttes ouvrières et politique. C’est d’ailleurs à la mairie du Port, que le Parti communiste réunionnais a été créé en 1959.
Les maires qui se sont succédés au Port ont mis la culture au centre de leur politique. En 1976, le "Studio Labourdonnais" ouvre ses portes en face du futur Kabardock. Sept ans plus tard, l’association Village Titan, la commune et l’État signent la première convention culturelle à cette occasion.
Par la suite, la politique culturelle mise en avant par Paul Vergès alors à la direction de la Mairie a conduit à la construction de la Halle des manifestations, et l’inauguration de la médiathèque Benoite Boulard, en 1991. Pour diversifier son activité, l’association Village Titan se scinde en deux pour devenir d’un côté "Village Titan centre culturel" et de l’autre l’ILOI (Institut de l’image de l’Océan Indien).
Le Port n’organise pas seulement des activités artistiques (spectacles, expositions, concerts) mais éduque également. La création de l’école d’architecture, et de l’école des Beaux Arts contribuent à cette politique municipale en faveur de la culture.

Pointe avancée de la culture mondiale

La réalisation de la Maison des Civilisations et de l’Unité Réunionnnaise au Port va permettre à la culture péi de se faire connaître mondialement. Le travail accompli par l’équipe de la MCUR, a permit à notre Maloya d’être inscrit comme patrimoine de l’Unesco. Cette reconnaissance internationale doit être suivie par plusieurs dispositions, dont la création de chorégraphie, de gamme de musique, d’une structure promouvant le Maloya sur la scène internationale.
Cette reconnaissance internationale tire les Réunionnais vers le haut et leur donne une opportunité de "met en lair" la culture Réunionnaise. Après 40 ans de politique culturelle menée avec succès au Port, la ville a décidé de continuer et d’offrir aux Portois mais aussi à tout les Réunionnais, des centres culturels reconnus internationalement.
Cette insertion dans un réseau mondial participe à l’entrée de La Réunion dans un marché international de la culture, source d’importants revenus.
La culture est en effet une véritable industrie. Il suffit de se pencher sur la Tour Eiffel, symbole culturel de la ville de Paris, qui génère à elle seule 314,52 millions d’euros.
La création de lieux culturels à La Réunion pouvant accueillir des milliers de personnes, comme le Zenith et la MCUR, vont être créateur d’emploi et relancer l’activté dans la ville et ses alentours. Les Réunionnais sont-ils prêts à passer à côté d’un marché lucratif ?

Céline Tabou


Françoise Vergès : « Le Port est une ville très dynamique »

Que pensez vous de l’idée : "Le Port, ville mondiale de la Culture" ?

— Dans l’île, Le Port est ouvert au monde, et dans l’Histoire de La Réunion, la commune est un lieu par lequel tout le monde est arrivé. Les idées sont également arrivées par Le Port. Il ne faut pas oublier le rôle des marins venus du monde entier dans l’introduction des idées dans la ville. De plus, les journaux, les nouvelles sont venus du Port pour être ensuite diffusés dans toute l’île.
Le Port a une signification très importante dans l’Histoire de l’île. C’est la plus petite ville en surface, mais elle a eu une importance culturelle considérable à La Réunion. La lutte syndicale mais aussi les mouvements associatifs se sont créés au Port, et ont donné un rôle majeur à la ville dans l’Histoire de La Réunion.

L’Histoire du Port entre dans la politique culturelle mise en place depuis des années, que pensez vous de l’évolution de la ville du Port, depuis sa création ?

— La culture, ce n’est pas seulement le théâtre, les salles de spectacles, mais c’est comment on vit. La culture est également un espace, un habitat où il fait bon vivre. La politique d’aménagement de la ville, avec l’implantation d’arbres (le parc boisé, NDLR), d’espace de vie, et de structures agréables.
La ville s’est transformée depuis sa création, et est aujourd’hui agréable pour les yeux, et il y fait bon d’y vivre et de se cultiver. D’autant plus, que la ville abrite de nombreuses associations actives, l’école d’architecture, les Beaux Arts, ce qui montre une ville très dynamique qui ne peut que s’amplifier. Il y a encore beaucoup de potentiel dans la ville du Port. Elle peut être encore plus dynamique de l’île, il existe des endroits ouverts sur la mer.

Que pensez vous de la réalisation de la MCUR au Port ?

— Je pense que l’implantation de la MCUR au Port est une belle idée. Car il s’agit du lieu où tout le monde est arrivé. Le Port est un lieu toujours ouvert, donc très symbolique. La commune est dans une ligne de Cimendef à la mer, on pourrait dire qu’elle est sous la protection des ancêtres. Tout un chemin peut être retracé, des montagnes des marrons à la mer.


Jack Beng-Thi : « La MCUR va embellir Le Port »

Que pensez vous de l’idée : "Le Port, ville mondiale de la Culture" ?

— Le titre de ville mondiale de la culture est bien choisie, mais il faudra être au niveau, parce qu’il ne s’agit pas seulement de le dire, il faut mettre en place une politique culturelle qui permettre de réponse aux attentes mondiales. Le Zenith, et la MCUR entrent dans une politique culturelle mise en place depuis plus de dix ans, avec tous les équipements sportifs et culturels. Le Port peut réaliser ce qu’il dit et aller plus loin. Cette idée est bonne, mais il est nécessaire que les acteurs culturels, les artistes et les associations mettent en place des choses pour animer ces nouveaux espaces, ces lieux de culture. D’autant plus, qu’il faut que cette politique culturelle soit en relation avec la mairie, il doit y avoir un lien avec la municipalité.

Que pensez vous de la réalisation de la MCUR au Port ?

— Ce fut une surprise, parce que je m’attendais à lutter pour la construction de la MCUR à Saint Paul. Le Port prendra plus d’importance dans l’île avec la MCUR. Les gens qui parlaient péjorativement du Port, verront que la ville est au cœur de la culture à La Réunion, mais aussi dans le monde. La MCUR va embellir l’image du Port. La commune sera un lieu de discussion et d’échange avec le reste du monde, il faudra donc accentuer la programmation culturelle.

La culture Réunionnaise au cœur de l’agenda international, qu’en pensez vous ?

— La culture réunionnaise peut entrer dans une sphère d’intérêts internationaux. Nous serons dans la culture Réunionnaise, tout en ayant un lien avec le monde. La MCUR et le Zenit créeront une grande dynamique pour l’île. La Réunion peut répondre aux attentes internationales, en répondant aux invitations des festivals, les échanges internationaux, mais il faudra que chacun travaillent à rendre la culture Réunionnaise au niveau international.


Kanalreunion.com