Culture et identité

Le symbole fantastique du pont entre l’Afrique et l’Europe

8ème édition du Festival International du Film d’Afrique et des Iles

Céline Tabou / 22 septembre 2010

A l’occasion d’une conférence de presse au Foyer des Dokers au Port, les organisateurs de ce festival international ont annoncé le programme du 25 septembre au 3 octobre dans la ville du Port, partenaire de l’évènement depuis une dizaine d’années.

Michelle Lambert, déléguée à la Culture au Port, a introduit la conférence de presse en indiquant qu’« il s’agit de la 8ème édition du FIFAI, mais aussi de la Fête du cinéma, qui a débuté il y a quelques semaines, et qui rencontre un vrai succès auprès des scolaires ».
Organisé par la Ville du Port, en collaboration avec Village Titan Centre Culture, l’Institut de l’Image de l’Océan Indien (ILOI) et l’Ecole Supérieure des Beaux-Arts de La Réunion (ESBAR), le Festival International du Film d’Afrique et des Iles réunit une trentaine de longs-métrages, projetés au Casino du Port, et plusieurs courts-métrages diffusés à l’Ecole des Beaux Arts et à la Médiathèque Benoite Boulard.

Haïti à l’honneur

Pour la seconde année consécutive, Haïti est le sujet phare de ce festival. « Ce n’est pas un effet de mode, parce qu’Haïti a été sous le feu des projecteurs, c’est une volonté de la Ville de faire découvrir le cinéma haitien aux Réunionnais », a expliqué Michelle Lanbert. "Haïti Jakmèl", école de cinéma haïtienne, est invitée à ce festival, et le premier film diffusé sera "L’homme sur les quais" du réalisateur haïtien Raoul Peck, dont l’œuvre est engagé politiquement et socialement.
En plus de films haïtiens, le festival accueille des "Fraternités mauriciennes" en collaboration avec le Festival Iles Courts, et la "Fraternité malgache", en partenariat avec le Festival Rencontres nationales du film court de Madagascar. L’objectif est d’instaurer des échanges culturels entre La Réunion et les voisins de la zone Afrique et océan Indien, a expliqué Alain Gili, délégué général du FIFAI.

« Le désir de faire connaitre la culture africaine et océanique »

Invité à l’occasion de ce festival, Gopalen Chellapermal, réalisateur et co-animateur des sessions de création du Festival Iles Courts à l’île Maurice, et Sofi Delaage, réalisatrice d’un film à Cuva, appelé "Adolfo", ont exprimé leur enthousiasme vis-à-vis de cet évènement, et remercié les organisateurs de pouvoir être présents durant cette semaine.
Les initiateurs de ce festival, Alain Gili et Mohammed Saïd Ouma, expliquent que ce festival « pluriel pour une ville plurielle répond à un idéal simple : Dire, croire et faire qu’ici peuvent naître des œuvres, des pensées, des initiatives collectives pour l’humanité ».

Une nouveauté cette année

En marge de ce festival international, les Rotary Club de La Réunion ont décidé de s’associer à la Ville du Port, au Village Titan et aux organisateurs du FIFAI afin de financer une maternité à Cotonou, au Bénin. L’objectif de cette action "Solidarité avec l’Afrique" est d’équiper en tables de réanimations pédiatriques l’Homel, l’Hôpital de la Mère et de l’Enfant Lagunes. Pour cela, les besoins de la maternité représentent 200.000 euros, et les Objectifs de La Réunion 20.000 euros.
« Le Festival International du Film d’Afrique et des Iles est le symbole fantastique du pont entre l’Afrique et l’Europe. Une première manifestation est organisée le 1er octobre avec la projection en première exclusivité nationale du film “Un homme qui crie”, et le 23 octobre, une soirée dansante à l’Institut Ismaël Aboudou est prévue pour aider le financement de cette maternité au Bénin », a expliqué Jean Claude Yekpe, responsable de la Commission d’intérêt public.

Pour plus d’information : www.festivalfilmafriqueiles.fr

Céline Tabou


Kanalreunion.com