Culture et identité

Les artistes et le public au cœur du projet culturel

Programmation du premier semestre 2011 au Séchoir

Sophie Périabe / 20 janvier 2011

Pour cette nouvelle année, l’équipe du Séchoir, dirigée depuis juin 2010 par Claude Lermené, nous a concocté un programme riche et varié. « Nous avons voulu redynamiser, rénover notre projet culturel en plaçant les artistes et le public au cœur de ce projet ».

Nouvelle année, nouveau projet et nouveau partenaire pour l’association qui gère le Séchoir. Le TCO a rejoint la DRAC, la Région, le Département et la commune dans la convention qui sera signée courant mars 2011 avec le Séchoir pour 4 ans. Un plus pour cette scène “endémique” de La Réunion, symbolisée désormais par un piment rouge, qui espère obtenir le label “Scène nationale”. Le TCO et la municipalité de Saint-Leu ont d’ailleurs adressé un courrier en ce sens au Ministère de la Culture, nous apprend le directeur du Séchoir.

Dans son nouveau projet culturel rénové, le Séchoir place les artistes et le public au cœur de son action. « Nous allons accompagner des artistes pendant 4 ans. Il y a tout d’abord Yann Costa du groupe Zong et représentant de la nouvelle musique actuelle, Sergio Grondin, nouvelle génération de conteur moderne, et nous aurons aussi un artiste de métropole pour le cirque contemporain, encore peu développé à La Réunion ».

D’autre part, le Séchoir financera 3 co-productions cette année pour des compagnies réunionnaises : Danse en l’R, le collectif Zong et Lindigo.

Côté programmation, une large place sera faite aux artistes locaux. « Sur 23 compagnies, 19 sont de La Réunion, 2 de métropole et 2 de l’océan Indien », précise Claude Lermené. Le premier temps fort de l’année sera consacré au jeune public avec “Alon Zanfan”.

Le Séchoir accueille du 19 au 22 janvier des compagnies locales (spectacles, contes, livres avec Océan Jeunesse et signature d’auteurs, etc.), 4 jours d’agitation artistique pour toute la famille. « Une action qui sera amenée à être pérennisée dans le temps ».

La vraie rentrée du Séchoir, « plus tapageuse », se fera le 12 février au K avec le groupe 340ml, de la pop sud-africaine.

Le 27 avril, Sergio Grondin présentera son spectacle “Figir d’fami” au Case de Bois de Nèfles, un spectacle gratuit afin de toucher le plus grand nombre de personnes dans le quartier.

Au niveau local, Christine Salem, René Lacaille, la compagnie Yun Chan, etc. complèteront la programmation du 1er semestre 2011.

Le 11 mars, ne ratez pas “Paradise”, une création du Centre dramatique de l’océan Indien.

Le 18 juin, Jérôme Thomas, « un des meilleurs jongleurs au monde », selon le directeur du Séchoir, présentera pour la première fois à La Réunion un spectacle en duo avec le violoniste Jean-François Baëz.

Autre temps fort, la projection du film documentaire “Staff Benda Bilili”, « une troupe atypique du Congo avec des musiciens qui joue dans un fauteuil roulant ». Eh oui, le Séchoir, c’est aussi du cinéma. D’ailleurs, une séance supplémentaire a été programmée le lundi soir 18h (en plus du dimanche 18h et du lundi 20h30).

Le Séchoir poursuit également son action de démocratisation de culture avec les associations de quartier de Saint-Leu. « Nous avons l’école du spectateur toute l’année avec la Konpani Ibao ».
Enfin, une convention “Rectorat-DRAC” a été signée, ainsi « nous intervenons dans les 3 collèges de Saint-Leu, le lycée de Stella et les écoles primaires et maternelles de la commune », a conclu Claude Lermené.

 SP 


Un nouveau complexe culturel à Saint-Leu

Un projet de « gros complexe culturel est programmé » sur un terrain de 3.000 mètres carrés, un nouveau lieu qui accueillera un équipement de 2.000 mètres carrés d’ici fin 2013.


Kanalreunion.com