Culture et identité

Les cinémas de l’hémisphère Sud à l’honneur

Festival international du film d’Afrique et des Iles

Témoignages.re / 27 septembre 2011

Du samedi 1er au dimanche 9 octobre 2011, la ville du Port accueille l’édition 2011 du Festival international du film d’Afrique et des Îles (FIFAI). Comme tous les ans, une centaine de films sera programmée au cinéma Casino et dans la salle de projection de l’École supérieure d’art de La Réunion, dont certains en avant-première mondiale. 18 oeuvres seront en compétition pour l’un des quatre prix du festival (prix documentaire, prix jeunesse, prix "Fé nét" Océan Indien et prix du public). Durant une semaine, le public et les amateurs du septième art pourront alors découvrir ou redécouvrir des films d’auteurs, souvent peu ou mal distribués, y compris dans leurs pays d’origine.

Ancré dans le paysage cinématographique local et organisé au Port depuis 2003, le Festival international du film d’Afrique et des îles a pour objectif de faire découvrir, à la fois, de jeunes auteurs, de rappeler l’histoire des cinémas et « de montrer au public ce qui n’est jamais montré ». Pour Mohamed Saïd Ouma, chargé de production du FIFAI, « le travail, pour cette nouvelle édition, est surtout un travail de maintien ». « L’accent est mis sur une nouvelle génération de réalisateurs de l’hémisphère Sud, avec un rôle de défricheur de nouveaux talents », souligne-t-il.

Comme tous les ans, le FIFAI donnera la part belle aux créations de Maurice, de l’archipel des Comores, de Madagascar, des Seychelles, d’Haïti, de Cuba et à celles d’Afrique. C’est plus d’une centaine de titres, tous des moyens et longs métrages, documentaires ou de fiction, qui seront projetés au cinéma Casino et à l’école supérieure des Arts de La Réunion. « On ne parlera jamais de cinéma africain mais des cinémas d’Afrique ou de l’hémisphère Sud. L’objectif étant de mettre en parallèle toutes ces histoires de cinéma », commente Mohamed Saïd Ouma.

Pour cette nouvelle édition, l’événement s’ouvre pour la première fois à l’Est et proposera une œuvre du Philippin Brillante Mendoza, "Lola", un titre du Japonais Keisuke Kinoshita, "Les enfants de Nagasaki", et les films du documentariste Amirul Arham du Bangladesh. Une quinzaine d’invités participeront au festival. Parmi eux, la productrice tunisienne Dourra Bouchoucha, le réalisateur sud-africain Khalo Matabane, le cinéaste haïtien Arnold Antonin, ainsi que la réalisatrice comorienne Hachmiya Ahamada.

"Les secrets", de la Tunisienne Raja Amari ouvrira le festival, en présence des productrices, Dourra Bouchoucha et Lina Chaabane, et "Disgrâce", de l’Australien Steve Jacobs, est l’œuvre choisie pour la soirée de palmarès.

Répartis en quatre catégories, les 18 films en compétition seront jugés par quatre jurys distincts. Les lauréats seront ainsi respectivement récompensés par le prix Jeunesse, le prix Fé nèt océan Indien, le prix Documentaire et, pour la première fois, le prix du Public, fiction de long métrage.

En 2010, le prix Fé nèt océan Indien a été attribué à "Adieu à tout cela", une fiction d’Emmanuel Parraud (La Réunion). "Ma déclaration d’amour", un conte en créole de Francis Lukas (France) avait remporté le prix Jeunesse, et "Cabo verde kontinuasom", d’Oscar Martinez (Portugal/Cap-Vert), le prix Documentaire long-métrage.

À noter que les élèves des écoles, des collèges et des lycées de toute l’île seront sensibilisés au cinéma d’Afrique et des îles depuis ce lundi 26 septembre, à la médiathèque Benoîte Boulard du Port. Des projections suivies de débats en présence des réalisateurs sont proposées les mercredis après-midis. Quatre soirées populaires sont aussi organisées dans les quartiers du Port. « Nous estimons que la primeur du Festival va surtout à la rencontre avec le public », commente Michèle Lambert, élue déléguée à la culture à la mairie du Port.

Une soirée de gala en l’honneur de la fondation Abbé Pierre et des expositions sont aussi programmées. Egalement au menu du FIFAI, des décentralisations au cinéma Plaza de Saint-Denis pour une soirée de solidarité avec le Rotary Club, et au cinéma le Cristal à Saint-Benoît pour une journée de rencontres autour du cinéma documentaire abordant le thème de la créolité.

Imaz Press Réunion


An plis ke sa

Hormis la soirée d’ouverture accessible sur invitation, toutes les séances sont publiques.

L’événement est organisé par la Ville du Port, en collaboration avec Village Titan centre culturel, l’Institut de l’image océan Indien (ILOI) et l’École supérieure d’art de La Réunion (ESAR).

Tout le programme, les dates et les horaires de projections sur le site du FIFAI : http://www.festivalfilmafriqueiles.fr/

 ;
Renseignements au 02 62 43 03 03



Les tarifs :

- Abonnement festival : laisser passer pour tout le festival en dehors des 3 galas (soirée d’ouverture, soirée de clôture, soirée de gala) : 45 euros

- Forfait journée (avant 18h) : 4 euros

- Forfait soirée : 6 euros 
- Tarifs réduits (étudiants, chômeurs, retraités, associations… sur présentation de justificatifs) : forfait journée : 2 euros, forfait soirée : 4 euros 



Kanalreunion.com