Culture et identité

Les Réunionnais célèbrent avec chaleur l’indépendance de l’Inde

LB / 19 août 2014

Ce vendredi 15 août au Téat Plein Air de Saint-Gilles s’est déroulée une grande soirée pour une célébration réunionnaise de l’indépendance de la République indienne, conquise en 1947 après plus d’un siècle de lutte de son peuple pour se libérer du colonialisme britannique. Une foule nombreuse venue de toute l’île était présente pour célébrer le 67ème anniversaire de cette libération avec la participation magnifique de beaucoup d’artistes indiens et réunionnais, avec un signal fort du renforcement des liens entre nos peuples.

JPEG - 39.8 ko
Les artistes et les personnalités présentes à cette soirée. Le public enchanté par le spectacle.

Cette célébration a commencé par la proclamation émouvante de l’hymne national de la République de l’Inde et par une allocution très intéressante du Consul général de l’Inde à La Réunion, Georges Raju. Celui-ci a donné un signe fort des liens de solidarité entre l’Inde et La Réunion en s’exprimant beaucoup en créole, notamment pour « remercier ce soutien réunionnais à l’hommage à notre peuple ».
C’est pourquoi Georges Raju a lancé à la foule : « mi èm zot toute ! » et il s’est réjoui des nouvelles avancées à venir sur « les relations qui vont se développer entre l’Inde et La Réunion ». D’autres personnalités sont également intervenues dans ce sens lors des discours officiels de cette cérémonie.
Ainsi, Joseph Sinimalé, le maire de Saint-Paul, a rappelé à quel point l’Inde — comme d’autres pays de notre région — a « contribué à façonner notre peuple créole, même si cela s’est souvent passé dans les douleurs de l’esclavage et de l’engagisme ; nous devons renouer avec nos racines pour construire notre avenir et donc enrichir notamment nos relations profondes et indéfectibles entre La Réunion et l’Inde ». Cyrille Melchior et Yolland Velleyen, respectivement au nom du Département et de la Région Réunion, ont plaidé dans le même sens, ainsi que le préfet Jean-Luc Marx, au nom de l’État.
Des dizaines d’artistes ont ensuite assuré la partie culturelle de cette soirée, avec des prestations très diverses de danses, chants et musiques, et en clôture un concert de Kaf Malbar. Il y a bien des enseignements à tirer de cette belle commémoration de la décolonisation de l’Inde, si nous voulons renforcer l’union des Réunionnais pour la libération de leur pays.

L. B.


Kanalreunion.com