Culture et identité

Les Réunionnais les maîtres d’ouvrage de leur Maison des civilisations et de l’unité réunionnaise

L’Association "MCUR recherche, action et culture" devient une réalité

Céline Tabou / 19 avril 2010

C’est dans la cité maritime qu’a eu lieu une assemblée fondatrice de l’Association MCUR recherche, action et culture. Cet outil est au service de la prochaine construction de la Maison des civilisations et de l’unité réunionnaise au Port.

Entouré par Paul Vergès, les maires Yolande Pausé (Sainte-Suzanne), Roland Robert (La Possession), Jean Yves Langenier (Le Port) et de Gilles Leperlier, président de l’AJFER, Catherine Gaud, Sylvie Mouniata, Émilie Assati, présidente de l’Association pour la célébration du 19 mars 1946, les parlementaires Élie Hoarau et Gélita Hoarau, et Aline Murin-Hoarau conseillère régionales, Carpanin Marimoutou a exposé l’avenir de la MCUR.
Devant plus d’une centaine de personnes, Paul Vergès a rappelé les raisons de la constitution de cette association : « la suppression par Didier Robert de la MCUR, ne nous empêchera pas de porter le projet ».

Garder le projet et trouver un autre cadre

Le principal objectif pour les dirigeants de l’association est de non seulement garder les financements extérieurs, mais également de voir le bâtiment se construire. Paul Vergès demande de transférer la construction de la MCUR à un groupement de communes, notamment la ville du Port, qui par son maire s’engage à fournir un terrain à l’association. « Quatre hectares sont libres devant Jumbo Score, non loin du rond point Sacré Cœur, mais aussi le long de l’axe mixte de Cambaie, côté mer ». Ces deux sites sont la propriétés de la commune, et n’auront pas besoin de « passer par des procédures d’expropriation ».
Cette annonce a eu l’effet d’un soulagement, car comme l’a indiqué Roland Robert, le maire de La possession, « le rêve devient réalité ». D’autre communes ont également apporté leur soutien, Saint-Louis, Sainte-Suzanne.
Rappelons également que l’Union européenne soutient le projet de la Maison des civilisations et de l’unité réunionnaise, à hauteur de 17 millions d’euros, tandis que l’État a prévu une enveloppe de 6 millions d’euros.
Paul Vergès a rappelé le soutien venus des pays de la zone océan Indien, du Mozambique, de la Chine et de l’Inde. Mais, le président de l’Alliance a insisté, « l’idée aujourd’hui est de dire à tout le monde que le maître d’ouvrage de la MCUR, c’est les Réunionnais ». La population doit prendre en main la défense d’un projet Réunionnais, pour et par les Réunionnais.

Le bâtiment MCUR ouvert à tous

La réalisation architecturale de la MCUR répondra à des attentes diverses, notamment celles des congressistes qui ne parviennent pas à venir à la Réunion, faute de place.
La MCUR réunit des ateliers, salons de lecture, une exposition permanente, des lieux d’échanges, et un musée qui sera complété par la médiation d’hôtes parlant différentes langues, dont le créole, le français, l’anglais, mais aussi les langues vernaculaires de l’océan Indien et d’Afrique.
La Maison des civilisations et de l’unité réunionnaise informera les Réunionnais sur toutes les civilisations qui ont fait La Réunion, de l’âge d’or au temps des indépendances dans l’océan Indien.
L’objectif est de « montrer et démontrer l’égalité des cultures, et prendre conscience de la réalisation de la culture Réunionnaise depuis des siècles » a déclaré Paul Vergès.

Céline Tabou


Kanalreunion.com