Culture et identité

Les trois nouveautés d’Océan Editions

Littérature jeunesse

Témoignages.re / 10 octobre 2009

La collection Océan Jeunesse s’enrichit de trois nouveaux livres en petit, moyen et grand format. “Elle a de qui tenir !” de Robi, “Le petit garçon qui ne souriait jamais” de Fabienne Jonca et “Billet retour” d’Emmanuel Bourdier.

“Elle a de qui tenir !”

Pour Robi, pseudonyme de Chloé Robineau, chanteuse à Paris, ce livre est une première. “Elle a de qui tenir !” est à l’origine des paroles de chanson. L’illustratrice Maïté Chaveron, graphiste dans une agence de communication, signe elle aussi son premier album jeunesse. Son thème de prédilection : les portraits, le métissage.
Le livre est « un hymne à la famille », indique Claudine Serre de Océan Editions. À la naissance d’un enfant, la famille cherche les ressemblances. Mais s’il est le « fruit de ses racines », il est aussi « une pousse neuve ». Un beau cadeau de naissance à offrir.

“Le petit garçon qui ne souriait jamais

Après “As-tu la langue bien pendue ?”, Fabienne Jonca publie “Le petit garçon qui ne souriait jamais”. Il s’agit d’un livre sur « la nécessité d’écrire, écrire partout, écrire tout le temps, tout traduire en mots, ses émotions, ses peurs, ses amours... Garder ses écrits dans une grosse valise, une valise pleine de trésors, de secrets, une valise très précieuse qui est témoin d’une vie... Une valise qui peut s’ouvrir et se partager pour retrouver le sourire ». Fabienne Jonca a travaillé avec un illustrateur russe installé à Hamburg, Artem Kostyukevich. « Il a beaucoup aimé cette histoire parce que c’est aussi la sienne », raconte Fabienne Jonca. Ses illustrations ont donné une autre dimension à la valise et au petit garçon.

“Billet retour”

Une création “ping-pong”. C’est à partir de cinq planches de l’illustrateur Alejandro Galindo que l’histoire a pris racine. L’histoire d’une seconde vie, entre une dragonne et un oiseau, un drôle de couple voué à une fin tragique. L’auteur, Emmanuel Bourdier, a tissé l’histoire au fur à mesure des illustrations. Un échange créatif qui donne à “Billet retour” un univers magique.

Chaque livre est publié à 2.000 exemplaires, distribué dans les librairies de l’île et en France.

Edith Poulbassia


Kanalreunion.com