Culture et identité

Lydia Child - 1802-1880 (États-Unis)

100 noms pour le 10 mai avec la Maison des civilisations et de l’unité réunionnaise

Témoignages.re / 10 avril 2010

Lydia Child est née au Massachusetts.
Elle devient enseignante et entre en contact avec les abolitionnistes.

Pour elle, le combat contre l’esclavage et celui pour les droits des femmes coïncident : ces deux groupes sociaux sont opprimés par les “blancs”.

En 1839, elle est élue au comité exécutif de la Société Anti-esclavagiste Américaine et devient éditrice du journal “National Anti–Slavery Standard”, hebdomadaire de la Société.

Au sein de la Société, elle lutte pour la représentation égalitaire des militantes féminines.

Elle quitte cependant ce mouvement à cause du manque de cohésion entre les membres et par opposition à l’usage de la violence pour obtenir l’abolition.

Son combat contre les préjugés continue cependant. En 1861, elle encourage Harriet Jacobs à publier son récit “Incidents in the Life of a Slave Girl”.


Kanalreunion.com