Culture et identité

Marseille fait un triomphe à sa Maison des civilisations

Nouveau message fort aux démolisseurs de la MCUR

Témoignages.re / 11 juin 2013

Plus de 60.000 visiteurs en deux jours alors que l’objectif est de 300.000 pour un an. C’est une nouvelle démonstration qu’à Marseille, le peuple a besoin de savoir d’où il vient, et qu’il est fier d’être un phare de la culture. À La Réunion, des conservateurs ont voulu interdire aux Réunionnais ce droit à la connaissance et à la fierté.

JPEG - 77.4 ko
Pour un coût plusieurs fois inférieur au MUCEM, la Maison des civilisations et de l’unité réunionnaise devait être inaugurée avant le MUCEM. Mais des conservateurs ont stoppé le chantier, interdisant aux Réunionnais d’être les égaux des Marseillais.

Plus que de longs discours, voici ce que la presse en France écrit au sujet du Musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée.

Tout d’abord, la dépêche est reprise par de nombreux journaux, dont "Le Monde" "Le Figaro" ou le gratuit "Metro".

« Affluence exceptionnelle »

« Plus de 60.000 personnes ont visité, lors de son week-end d’ouverture, le Musée des civilisations de la Méditerranée (MuCEM), inauguré mardi par le président de la République François Hollande et dont l’entrée était gratuite.

"Sur les trois jours d’ouverture, de vendredi à dimanche, le MuCEM a accueilli 63.910 visiteurs", a précisé à l’“AFP” la Direction du musée, évoquant une "affluence exceptionnelle" compte tenu de l’objectif de fréquentation annuelle évalué à 300.000 personnes ».

Pour sa part, notre confrère "La Provence" rend compte de l’émotion ressentie par les premiers visiteurs :

« Enfin, je suis ici et quel bonheur »

Le Musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée (MuCEM) ouvrait ses portes au public hier. Et c’est peu dire que ce dernier a répondu présent. La file d’attente s’étirait déjà en longueur sur l’esplanade J4, avant 9h, heure officielle d’ouverture. Certains se sont levés très tôt pour faire partie des premiers à investir le musée tout neuf.

Évidemment, ce qui frappe au MuCEM, et ce avant même d’y entrer, c’est son architecture. « Ce mélange de fer, de béton et de pierre avec la mer en transparence, c’est vraiment majestueux. Le maillage en petites lucarnes ouvertes sur l’environnement m’emballe », racontait Daniel Pelcat, un visiteur dans la foule. Pour Camille et Jacqueline, « la vue depuis la passerelle est saisissante avec d’un côté le MuCEM et de l’autre le Fort Saint-Jean. C’est toute la beauté de Marseille qui est accessible d’un regard ».

La beauté du site et du musée revient en boucle dans la bouche des visiteurs. Jean-Claude Rodin, assis sur le toit-terrasse du MuCEM, confie « être époustouflé par l’architecture. L’utilisation de la lumière est très belle. C’est agréable de déambuler à l’intérieur des galeries du musée et j’ai vu que la restauration proposée est à des prix abordables. Un sans-faute ».

Quelques critiques néanmoins. Exprimées notamment par cette visiteuse venue de Salon-de-Provence qui déplore la mauvaise signalisation : « J’ai garé ma voiture dans le quartier de La Joliette, et pour venir à pied jusqu’ici, c’est le parcours du combattant. Je n’ai rien trouvé comme panneau directionnel. Enfin, je suis ici et quel bonheur ».

Une autre remarque : « C’est étonnant que le jour de l’ouverture, les toilettes débordent déjà ! ». « J’étais peu convaincu par ce musée quand j’en ai entendu parler, mais je dois avouer qu’aujourd’hui, c’est que du positif », soufflait un visiteur. En conclusion, une journée de lancement réussie.


Kanalreunion.com